La lutte contre la fraude sociale a rapporté 111 millions d'euros en 2011

mercredi 23 mai 2012, 11:05

"Ces 111 millions d'euros concernent les fraudes flagrantes, comme celles orchestrées par des bandes organisées qui font travailler des étrangers illégaux dans la construction ou par des entreprises qui vendent de faux C4 pour obtenir illégalement une allocation", indique le patron du Service d'Information et de Recherche sociale (SIRS), Jean-Claude Heirman. Cette hausse ne signifie pas, selon lui, que la fraude sociale augmente en Belgique, mais bien que les services d'inspection sont désormais mieux armés. L'un des principaux fléaux en la matière demeure les fraudes aux C4, avec 44 entreprises démasquées en 2011.