Le patrimoine immobilier des Belges a doublé en 10 ans

vendredi 17 août 2012, 08:25

Le patrimoine immobilier constitue une part toujours plus importante de la richesse du Belge et cette tendance à la hausse s'affiche depuis le début des années 2000. Ce phénomène s'explique notamment par l'augmentation du nombre de logements, liée entre autres à la croissance démographique, et à la hausse des prix de l'immobilier, plus rapide que le rendement moyen du patrimoine financier, explique Julien Manceaux, senior economist chez ING. Le recul de la Bourse et la baisse des taux d'intérêt ont également encouragé les investissements dans l'immobilier, mais aussi plusieurs facteurs de nature fiscale (réduction des droits d'enregistrement, révision des règles pour la déduction fiscale des emprunts hypothécaires, ...), ajoute Steven Vanneste, économiste chez BNP Paribas Fortis. Le Belge apporte par ailleurs davantage de fonds personnels lors d'un achat, n'empruntant plus en moyenne que 60 pc de la valeur du bien, contre 80 pc il y a quelques années. Pour ce faire il profite de donations et puise dans son épargne.