La presse chinoise rapporte les grèves en France, les internautes ironisent

Rédaction en ligne

mercredi 20 octobre 2010, 10:01

Les grands journaux chinois rapportaient mercredi largement les manifestations et grèves en France contre la réforme des retraites. Tandis que des internautes ironisaient sur la démocratie, voire « l’extrême paresse » des Français.

Le quotidien Les Nouvelles de Pékin ne consacrait pas moins de trois articles à la mobilisation en France contre cette réforme et était le seul journal à publier un commentaire, celui d’un chercheur de l’Académie des sciences sociales pour qui les Français « ne sont pas opposés à la réforme (des retraites) mais à certaines dispositions injustes ».

« La manière de gérer ces problèmes décidera si (Nicolas) Sarkozy pourra accomplir un 2e mandat » présidentiel en 2012, dit Ma Shengli.

Dans un article sur « l’agitation sans fin des grèves en France », l’édition internationale du Quotidien du peuple, organe du Parti communiste chinois, donnait un compte rendu de la mobilisation de mardi en France, de même que le Quotidien de la jeunesse ou le Quotidien de la jeunesse de Pékin.

Pour le Quotidien du peuple « les vagues de grèves sont de plus en plus fortes et le gouvernement français est sous une pression sans précédent. Pourtant il ne fait aucun compromis ».

Sur le Net

Sur les microblogs du portail Sina, un internaute estimait que « la vérité c’est qu’il y a toujours des grèves dans ce pays », la France, où « la plupart des gens sont extrêmement paresseux ».

« Comme ils sont malheureux, vraiment, ces Français ! » lançait un autre, « qu’ils viennent vite vivre en Chine, c’est super ici. On est obligés de partir (tôt) en retraite ».

« Qu’est-ce que c’est, la démocratie ? » se demandait un autre internaute. « Est-ce expulser les vagabonds du pays, ne pas verser de retraite aux personnes âgées, ne pas donner d’emplois aux jeunes ? Les Français montrent à la Chine le parfait exemple de la démocratie occidentale ».

Le droit de grève est très encadré en Chine et les pensions de retraite insuffisantes pour beaucoup. Un problème qui devient de plus en plus aigu avec le vieillissement rapide de la population.

Fixée à 60 ans pour les hommes et 55 ans pour les femmes au plan national, l’âge de la retraite est repoussé de cinq ans dans une expérience pilote actuellement menée dans la métropole de Shanghai.

(afp)