Le minute par minute

Rédaction en ligne

jeudi 20 octobre 2011, 22:44

« Kadhafi a rencontré son destin qui est celui de tous les dictateurs », a déclaré le porte-parole du Conseil national de transition. Le minute par minute

21h40 « Après 42 ans, le règne de la peur du colonel Kadhafi a enfin trouvé un terme », a déclaré le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen. Invitant le peuple libyen à maintenant « réellement décider de son avenir », il a estimé que la fin de l'opération de l'Otan en Libye était « désormais beaucoup plus proche ». « La Libye peut tirer un trait sur un long et sombre chapitre de son histoire, et tourner la page », a-t-il ajouté.

20h30 Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé que la mort du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi marquait « la fin d'un chapitre long et douloureux » pour les Libyens, et appelé les nouvelles autorités de Tripoli à bâtir un pays « démocratique » et « tolérant ».

19h20 Mouammar Kadhafi était vivant au moment de sa capture, selon des images diffusées par les télévisions arabes Al-Arabiya et Al-Jazira. Des combattants des forces du Conseil national de transition (CNT) le soutiennent et tentent de le maintenir sur ses pieds alors qu'il semble leur crier quelque chose. Tête nue, revêtu d'un treillis, il a déjà du sang sur le visage et les épaules. Un combattant du CNT semble tenir un pistolet très près de sa tête mais il n'est pas possible de déterminer s'il en fait usage. Kadhafi est ensuite hissé sur le capot d'une voiture qui démarre, surchargée de combattants surexcités.

19h13 Les six F-16 belges engagés dans l'opération de l'Otan en Libye ont effectué en sept mois 615 sorties et accumulé 2.516 heures de vol, larguant 473 bombes jusqu'au cours de la nuit de mardi à mercredi dans la région de Bani Walid. La participation belge à l'opération « Unified Protector » de l'Otan a coûté « environ dix millions d'euros » par mois

19h02 Le Saint-Siège « prie pour la pacification et la démocratie » en Libye. « Nous devons travailler pour le peuple libyen et pour que tous coopèrent pour la reconstruction », a ajouté le cardinal italien, qui s'exprimait à l'occasion d'une cérémonie dans un hôpital de Rome.

18h45 La Belgique a insisté au cours des derniers jours de l'opération de l'OTAN en Libye pour que l'on ôte au dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi toute « route de fuite », a affirmé le ministre de la Défense Pieter De Crem.

18h22 Nicolas Sarkozy a salué avec la « disparition » du colonel Mouammar Kadhafi une « étape majeure » pour la libération de la Libye, estimant qu'une « page nouvelle » s'ouvrait pour le peuple libyen, « celle de la réconciliation dans l'unité et la liberté ».

18h15 Des centaines de Libyens ont manifesté leur joie devant l'ambassade de Libye à Tunis. "Le tyran a été tué", "le sang des martyrs n'a pas coulé pour rien", "l'arroseur arrosé", scandaient des Libyens, entourés de Tunisiens.

18h00 « A l'évidence, ce jour marque une transition historique pour la Libye », a commenté le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, « le chemin à parcourir pour la Libye et son peuple va être difficile et rempli de défis ».

17h35 « L'annonce de mort de Kadhafi et la chute de Syrte sont la fin d'une période très difficile pour le peuple libyen. C'est la fin de 42 ans de tyrannie, d'un conflit militaire qui a été très éprouvant pour le peuple libyen », a déclaré le ministre français des Affaires étrangères Alain Juppé.

17h15 « C'est un jour où il faut se souvenir des victimes de Kadhafi », a déclaré David Cameron, se disant « fier du rôle joué » par son pays dans la chute du « brutal dictateur ». Le Premier ministre britannique a notamment évoqué les victimes de l'attentat de Lockerbie qui avait fait 270 morts en 1988 et les victimes libyennes du régime.

16h24. Le Premier ministre libyen Mahmoud Jibril annonce la mort de Mouammar Kadhafi.

15h28. Mouatassim, un des fils de Mouammar Kadhafi, a été retrouvé mort à Syrte, où son père a été tué, a indiqué un commandant des forces du nouveau régime qui combattait dans la ville.

15h26. Le président de l'Union européenne, Herman Van Rompuy, et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, ont salué "la fin d'une ère de despotisme et de répression" en Libye. "Aujourd'hui, la Libye peut tourner une page de son histoire et embrasser un nouvel avenir démocratique." MM. Van Rompuy et Barroso ont appelé le Conseil national de transition (CNT) à poursuivre "un processus de large réconciliation" entre tous les Libyens pour permettre une transition "démocratique, pacifique et transparente".

14h58. "Nous annonçons au monde que Kadhafi est mort aux mains des révolutionnaires", indique à la presse le porte-parole officiel du Conseil national de transition (CNT) à Benghazi, Abdel Hafez Ghoga. "C'est un moment historique, c'est la fin de la tyrannie et de la dictature. Kadhafi a rencontré son destin qui est celui de tous les dictateurs", a-t-il dit. L'annonce de sa mort a été saluée par les journalistes libyens présents dans la salle aux cris d'Allah Akbar (Dieu est grand) alors que la ville résonnait de tirs en l'air et de klaxons.

14h49. La ville de Syrte a été "totalement libérée" jeudi, déclare Khalifa Haftar, un haut responsable militaire du CNT. "Ceux qui combattaient aux côtés de Kadhafi ont été soit tués, soit capturés",; a-t-il ajouté.

14h41. L'AFP a obtenu une photo présumée du leader libyen déchu Mouammar Kadhafi blessé lors de sa capture dans la ville de Syrte. La photo a été prise à l'aide d'un téléphone portable. On y voit Mouammar Kadhafi le visage et les habits en sang.

14h34. L'Otan annonce avoir bombardé un convoi pro-Kadhafi près de Syrte. L'Otan ne précise pas si le dirigeant déchu Mouammar Kadhafi se trouvait dans ce convoi de véhicules "qui menaient des opérations militaires et présentaient une menace claire pour les civils", selon le texte.

14h17. « La guerre est finie » en Libye, affirme le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, dans des propos à des membres de son parti rapportés par l'agence italienne Ansa. « Sic transit gloria mundi », a commenté M. Berlusconi, un ancien proche allié du raïs, traduisez « Ainsi va la gloire du monde ».

13h59. « Le département d'Etat ne peut pas à l'heure actuelle confirmer les informations de médias sur la capture ou la mort de Mouammar Kadhafi », indique dans un communiqué la porte-parole de la diplomatie américaine Victoria Nuland, alors que de hauts responsables de l'administration américaine et du Pentagone indiquent qu'ils sont en train de vérifier ces informations.

13h55. Selon Al Jazeera et Reuters, Kadhafi serait décédé des suites de ses blessures.

13h42. Le porte-parole principal du Conseil national de transition (CNT), Jalal el-Gallal, et le porte-parole militaire du CNT, Abdul-Rahman Busin, déclarent que les informations de presse faisant état de l'arrestation de Kadhafi ne sont pas confirmées.

13h41. Le site d'une télévision pro-Kadhafi dément « sa capture ou sa mort ». « Les informations colportées par les laquais de l'Otan sur la capture ou la mort du frère dirigeant Mouammar Kadhafi sont sans fondement », affirme cette télévision, ajoutant qu'il est en « bonne santé ».

13h27. « Kadhafi a été arrêté. Il est gravement blessé mais il respire encore », a déclaré un commandants, affirmant avoir vu Mouammar Kadhafi de ses propres yeux. La télévision libyenne Libye Libre a affirmé que « Kadhafi a été arrêté en même temps que son fils Mouatassim ainsi que Mansour Daou (le chef des services de sécurité intérieure) et Abdallah Senoussi », le chef des renseignements libyens, à Syrte.

13h14. Aboubakr Younès Jaber, le ministre de la Défense du régime déchu, a été tué à Syrte, a indiqué un médecin.

10h52. Les forces du Conseil national de transition (CNT) ont pris les dernières positions des fidèles de Kadhafi à Syrte, la ville natale de l'ancien homme fort de Tripoli. Le dernier assaut a été donné vers 8h et n'a duré que 90 minutes. Juste avant, cinq véhicules des loyalistes ont tenté de fuir l'enclave mais ont été tués par les forces du CNT. Elles ont commencé à fouiller les maisons et les bâtiments à la recherche de pro-Kadhafi.

(afp, ap)