La Chine n’a ni l’intention ni les capacités « d’acheter l’Europe »

Rédaction en ligne

vendredi 03 février 2012, 13:32

C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre Wen Jiabao lors d’un forum économique à Canton auquel il participait en compagnie de la chancelière allemande Angela Merkel.

La Chine n’a ni l’intention ni les capacités « d’acheter l’Europe »

©AFP

Soulignant la volonté de son pays d’aider l’Europe à surmonter la crise de la dette, le Premier ministre chinois, M. Wen Jiabao, a précisé que « certains pensent que cela veut dire que la Chine veut acheter l’Europe ». Mais « la Chine n’a pas cette intention et n’en a pas la capacité », a-t-il ajouté.

Wen Jiabao avait souligné jeudi à Pékin « l’urgence » pour l’Europe de régler la crise de la dette et indiqué que la Chine envisageait une « participation accrue » au Fonds européen de stabilité financière (FESF), et au Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds de secours permanent qui va lui succéder et doit être mis en place en juillet.

La chancelière allemande s’était efforcée pour sa part de rassurer ses hôtes chinois sur la viabilité de l’euro et la capacité de l’Europe à surmonter cette crise, assurant que les réformes engagées allaient dans le bon sens, tout en plaidant pour une poursuite de l’intégration européenne.

La Chine détiendrait plus de 550 milliards de dollars de dette souveraine européenne, selon des informations d’experts non confirmées officiellement.

Les PDG de Siemens Peter Löscher et de Volkswagen Martin Winterkorn participaient notamment à ce forum, ainsi que le patron du fabricant chinois d’ordinateurs Lenovo, Yang Yuanqing ainsi que le celui de la China Development Bank, Chen Yuan.

AFP