Syrie : le vice-ministre du Pétrole rejoint l’opposition

Rédaction en ligne

jeudi 08 mars 2012, 11:05

Le vice-ministre syrien du Pétrole, Abdo Hussameddine, a démissionné de son poste et rejoint l’opposition au régime de Bachar al-Assad.

.« Moi, l’ingénieur Abdo Hussameddine, vice-ministre du Pétrole (…) j’annonce ma démission (…) Je rejoins la révolution du peuple qui rejette l’injustice et la campagne brutale du régime », assure le vice-ministre dans une vidéo postée sur Youtube. Il s’agit d’un des plus haut cadre du régime à faire défection depuis le début des manifestations contre le régime de Damas.

Rami, le militant qui a tourné la vidéo et l’a postée sur YouTube, a indiqué que l’opposition avait aidé à organiser la défection du vice-ministre. Invoquant des raisons de sécurité, il n’a pas révélé l’endroit où le message a été enregistré.

Dans ce message, Abdo Hussameddine s’en prend à la Russie et à la Chine, accusant leurs deux gouvernements de ne pas « être des amis du peuple syrien mais des partenaires des assassinats » de Syriens. Il affirme également avoir servi le gouvernement syrien pendant 33 ans et ne pas souhaiter terminer sa vie « au service d’un régime criminel ».

L’opposition salue le ralliement du vice-ministre du Pétrole

Le chef du Conseil national syrien (CNS) Burhan Ghalioun, principale instance de l’opposition syrienne, a salué jeudi la défection du vice-ministre du Pétrole, indiquant à l’AFP s’attendre à ce que d’autres hauts cadres du régime fassent de même.

« Je salue le vice-ministre qui a fait défection et j’appelle tous les membres du gouvernement et les fonctionnaires (…) à abandonner ce régime et rejoindre les rangs de la révolution pour la liberté et la dignité », a déclaré Ghalioun lors d’un entretien téléphonique.

« Je suis sûr que d’autres membres du gouvernement et politiciens feront de même », a-t-il ajouté. « La principale raison pour laquelle d’autres responsables n’ont pas fait défection pour le moment est que ce régime, depuis 50 ans, a asservi les gens, les transformant en robots télécommandés », a estimé Ghalioun.

(P.VA avec AFP et Belga)