Une roquette s’abat près du chef des observateurs en Syrie

Rédaction en ligne

dimanche 20 mai 2012, 15:40

Une roquette RPG s’est abattue, sans faire de blessé, à une dizaine de mètres du chef des observateurs de l’ONU, le général Robert Mood, qui visitait la ville de Douma près de Damas.

La roquette a explosé sous les yeux du général Mood qui, accompagné d’observateurs et de journalistes, venait à peine d’entrer dans la ville située à 13 km au nord-est de Damas.

Le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous faisait partie du groupe.

Les quelque 260 observateurs militaires non armés de l’ONU sont chargés de surveiller la trêve instaurée le 12 avril en Syrie mais quotidiennement violée depuis.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) avait rapporté dans la journée que de combats avaient éclaté entre armée et rebelles près de Douma et que des roquettes lancées par des troupes gouvernementales se sont abattues dans et près de la ville.

La correspondante de l’AFP a constaté que les rues de Douma étaient complètement désertes et les magasins fermés, à part quelques épiciers. Des bennes à ordures ont été retournées et des affiches ont été déchirées.

Des slogans pro et anti-régime ornaient les murs de la ville qui ressemblait plus à une ville fantôme. « Douma ne s’agenouillera que devant Dieu » ou encore « les soldats d’Assad sont passés par là ».

« Quand les observateurs vont partir, les hommes armés vont revenir pour causer des problèmes », a indiqué un soldat à la presse, en référence aux déserteurs qui combattent le régime et que Damas qualifie de « terroristes ».

Un homme faisant ses courses chez un épicier a prié les journalistes de ne pas le filmer. « S’il vous plaît, ne me filmez pas, quand vous allez partir, ‘ils’ vont venir me tuer », a-t-il dit, sans plus de précisions.

Après le départ des observateurs, un civil a été tué dans la ville par un tireur embusqué, selon l’OSDH.

(D’après AFP)