Film anti-islam : YouTube bloqué dans plusieurs pays

Rédaction en ligne

jeudi 13 septembre 2012, 21:41

Un film jugé insultant pour l'Islam continue d'entraîner de nombreuses protestations dans le monde musulman. Le Pakistan et l'Afghanistan l'ont bloqué sur YouTube alors que l'Iran demande aux Etats-Unis de « punir » les réalisateurs.

Film anti-islam : YouTube bloqué dans plusieurs pays

©Reuters

Le gouvernement afghan a ordonné un blocage indéfini de Youtube pour empêcher la diffusion d'un film très controversé sur l'islam. « Nous avons reçu une lettre officielle du ministère de la Communication et des Technologies de l'information qui nous a demandé de bloquer le site Youtube jusqu'à nouvel ordre », a indiqué Massoud Khan Basharmal, un cadre de Multinet, un fournisseur d'accès.

« Le gouvernement nous a ordonné de bloquer Youtube indéfiniment. La décision a été prise pour empêcher l'accès au film sur le prophète Mahomet », a confirmé un responsable du ministère de la Communication sous couvert d'anonymat. « Nous avons demandé à tous les fournisseurs d'accès enregistrés auprès du ministère de la Communication de bloquer l'accès à Youtube », a-t-il ajouté.

Peu de temps après l'Afghanistan, le Pakistan a, de son côté, bloqué tout accès au film anti-islam sur YouTube. Le blocage a été présenté comme une mesure de sécurité pour protéger les missions diplomatiques américaines.

« L'autorité pakistanaise des télécommunications (PTA) a bloqué préventivement et strictement tout accès à la vidéo anti-islam mise sur la toile à travers YouTube sous le nom ‘Innocence des musulmans' », annonce un communiqué de cette autorité.

Un porte-parole de l'Association pakistanaise des fournisseurs d'accès, Wahaj us Siraj, a confié que toutes les adresses proposant le film avaient été bloquées.

« Nous avons appliqué pleinement les instructions de la PTA et fait en sorte que le film ne soit accessible à personne au Pakistan », a-t-il ajouté.

Le gouvernement pakistanais a déclaré que ce film « abominable » avait pour but d'attiser les haines interconfessionnelles à l'occasion de l'anniversaire des attentats du 11 septembre 2001.

L'Iran demande qu'on punisse les auteurs

Le Guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a demandé aux Etats-Unis de « punir » les auteurs du film. « Si les politiciens américains sont honnêtes quand ils disent qu'ils n'y sont pour rien, alors ils doivent punir ceux qui ont commis ce crime haineux et leurs soutiens financiers, à la hauteur de leur grand crime », a-t-il affirmé sur son site officiel.

Un peu plus tôt, quelque 500 personnes ont manifesté contre le film « Innocence of Muslims » près de l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran. Les manifestants, brandissant des exemplaires du Coran et des photos de l'ayatollah Khamenei, criaient « Mort à l'Amérique » et « Mort à Israël ».

« Le responsable numéro un de ce crime est le sionisme et le gouvernement américain », a encore affirmé le Guide suprême.

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a assuré que le gouvernement américain n'avait « absolument rien à voir » avec cette « vidéo écœurante et condamnable », exhortant parallèlement les dirigeants politiques et religieux à condamner les violences survenues depuis sa diffusion sur internet.

Lors d'une manifestation mardi soir contre ce film, des hommes armés ont attaqué le consulat américain à Benghazi, en Libye, tuant quatre Américains dont l'ambassadeur en Libye.

Au Yémen, la police a tué un manifestant et en a blessé cinq autres en ouvrant le feu pour disperser une foule qui tentait de pénétrer de force dans l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa.

May (avec AFP)