La Russie cache des milliards de diamants depuis 40 ans

Rédaction en ligne

jeudi 20 septembre 2012, 11:30

La Russie vient de révéler la découverte, dans les années 70, d'un gisement de diamants de plusieurs milliards de carats.

La Russie cache des milliards de diamants depuis 40 ans

Le cratère Popigaï vu depuis l'espace (Photo de la Nasa)

Selon le Christian Science Monitor, cette découverte a été faite durant les années 70 par les Soviétiques en Sibérie, plus précisément dans une zone appelée cratère Popigaï.

Un secret bien gardé

Guerre froide oblige, le gisement a aussitôt été considéré comme « réserve stratégique » de l'URSS et son existence entourée du plus grand secret. Toujours, selon The Christian Science Monitor, les Soviétiques ont décidé de ne pas exploiter cette trouvaille parce que les mines de diamants dans le Yakoutie produisaient déjà d'immenses profits et la découverte d'un tel gisement aurait pu provoquer un effondrement des prix.

Moscou a finalement autorisé les scientifiques de l'Institut de géologie et de minéralogie de Novossibirsk à parler avec les journalistes russes. C'est ainsi que l'Institut de Géologie et de Minéraux Sobolev à Novossibirsk (Sibérie) a publié cette semaine quelques rares informations concernant cette mine.

Aucune route mène aux diamants

Mais le gisement est situé dans une zone de permafrost, un sol gelé toute l'année, loin de toute infrastructure. Aucune route n'y mène, révèle la RTBF sur son site, ce qui explique aussi pourquoi le gisement n'a pas encore été exploité. Le gisement de Popigaï se trouve dans une zone inhabitée de Sibérie orientale, à 400 km de la première localité, Khantiga, et à 2.000 km au nord de Krasnoïarsk, le chef-lieu de la région.

Des diamants d'origine extra-terrestre

Selon l'agence Itar-Tass, les Russes considèrent que les diamants trouvés sont « des diamants de l'espace » d'origine extraterrestre. En effet, le cratère Propigaï d'une centaine de kilomètres dans lequel se trouvent les diamants, aurait été causé par la chute sur terre d'une météorite géante, il y a 35,7 millions d'années. Les ondes de choc de l'impact ont transformé instantanément le graphite du sol sibérien en minuscules diamants dans un rayon d'une dizaine de km autour du point de chute.

Des diamants utilisés à des fins technologiques

Les diamants sont extrêmement durs, ils ne conviennent donc pas pour la création de bijoux mais pour des fins industrielles. Ces diamants, qui ont généralement un diamètre de 0,5 à 2 millimètres, se présentent sous forme de graines grises, bleues ou jaunes ressemblant à de la poussière, a déclaré Nikolaï Pokhilenko, directeur de l'Institut Sobolev. Ces pierres sont deux fois plus dures que les diamants conventionnels et donc peuvent être utilisées pour les instruments de forage et des pièces d'aéronautique.

Selon la Russie, il y a de quoi assurer l'approvisionnement mondial pour 3.000 ans. Seulement 0,3 % du cratère a pu être exploré et rien que sur cette parcelle, l'Institut géologique de Novossibirsk estime qu'il y a déjà 147 milliards de carats. Par comparaison, les réserves mondiales sont estimées à 5 milliards de carats.

P.LA (avec AFP)