Surpoids chez les enfants : « Le problème n'est pas nouveau »

Rédaction en ligne

jeudi 26 avril 2012, 17:17

Un enfant sur cinq est en surcharge pondérale en Belgique. « Il y a une véritable prise de conscience au sein de la population mais cette évolution n'est pas quantifiable », indique le cabinet de la Ministre de la Santé, Fadila Lalaan. Vos questions dans le 11h02

Un problème déjà connu

Une étude de l'Hôpital Académique de l'Université d'Amsterdam a révélé que 21 % des enfants âgés entre dix et douze ans étaient en surcharge pondérale.

Au cabinet de la Ministre de la Santé, Fadila Lalaan, on affirme être conscient de ce problème depuis des années.

En 2009, en effet, les chiffres parlaient également d'un enfant sur cinq.

« Cette étude de l'Université d'Amsterdam ne fait que confirmer ce que l'on sait depuis longtemps et qui fait déjà l'objet d'une attention toute particulière. Nous menons, en effet, une campagne de sensibilisation. »

Inefficace cette campagne ?

Si l'on compare les statistiques des deux années, on se rend compte que le nombre d'enfants en surcharge pondérale n'a pas diminué. « Ce sont malheureusement des mécanismes qui prennent du temps à se mettre en place. »

« On peut pourtant dire qu'il y a une véritable prise de conscience au sein de la population. On peut ajouter que cette évolution n'est pas quantifiable. »

Le gouvernement subventionne de nombreux projets communaux autour de la thématique d'une alimentation saine.

Bien manger, un luxe ?

« Manger équilibré est souvent associé au luxe. Ce qu'on veut véhiculer comme message est que c'est accessible aux personnes plus précarisées. Cela peut être économique de cuisiner sainement. »

« Toucher un public jeune »

L'accent est évidemment mis sur les plus jeunes, par le biais des écoles, par exemple. « Bien manger est important mais il faut également bouger. C'est pourquoi une part des subventions part pour l'organisation de cours de gymnastique, de danse à destination des enfants. »

« On essaye également de les éveiller aux saveurs en menant des projets ludiques dans les écoles. »

Tout le programme de cette campagne est à retrouver sur mangerbouger.beElodie Lamer (St.)