Trois jeunes sur quatre en faveur d’un paquet de clopes moins sexy

FREDERIC SOUMOIS

mardi 29 mai 2012, 17:17

Rendre les paquets de clopes moins sexy en les couvrant de photos repoussantes ? Les jeunes Belges semblent favorables à la mesure, d’après une enquête.

Trois jeunes sur quatre en faveur d’un paquet de clopes moins sexy

Vendre les cigarettes ou le tabac à rouler dans des paquets privés de logos ou de photos attrayantes et de personnages sympathiques, remplacés par des photos de poumons carbonisés ou de bouches édentées par la consommation de la clope, c’est le projet des autorités australiennes qui imposeront ce type de paquet dès décembre prochain.

Un sondage mené auprès des jeunes Belges par la Coalition nationale contre le tabac indique que 3 sur 4 sont favorables à l’utilisation de cette technique pour détourner les consommateurs de commencer à fumer. Il est en effet admis que ce type de packaging n’a pas ou peu d’effet sur les fumeurs actifs, mais peu rendre le fait de fumer moins attrayant pour ceux qui envisagent de commencer à consommer.

L’enquête a été réalisée auprès des 806 étudiants âgés de 15 à 19 ans, répartis entre les trois communautés linguistiques. Les paquets australiens seront couverts d’avertissements sanitaires et mentionneront sobrement la marque du contenu, mais sans aucune référence aux couleurs habituelles ou même au logo du cigarettier. Rien ne permettra plus de valoriser le produit. Sur la face avant, il y aura une photo accompagnée d’un avertissement sanitaire couvrant 75 % de la superficie et sur la face arrière, celle-ci couvrira 90 % de la superficie.

Les étudiants, public cible des cigarettiers

L’avis des étudiants est précieux, parce qu’ils font partie du public-cible des cigarettiers, mais aussi de la tranche d’âge que cette politique publique veut toucher. Trois quarts des étudiants se sont exprimés en faveur des paquets australiens, « parce que les photos suscitent la réflexion, illustrent la réalité ou incitent moins à commencer à fumer » . Ceux qui formulent une opinion plutôt négative à propos de ce type de paquet, trouvent que les photos sont exagérées ou ne croient pas en l’impact des images sur ceux qui fument déjà.

Les résultats de l’enquête confirment les conclusions d’une recherche menée par l’Université d’Anvers qui a montré que les paquets de cigarettes neutres ont un effet dissuasif sur les jeunes. En effet, le rôle du paquet comme support publicitaire disparaît, les messages de santé frappent plus et le paquet est considéré comme ennuyeux. 37 études, menées dans huit pays différents, confirment ces résultats.

Onkelinx pour des paquets plus neutres

La ministre de la Santé, Laurette Onkelinx, s’est déjà prononcée en faveur d’une telle disposition, qui est réglée dans notre pays par une directive européenne en cours de révision. La Coalition Nationale contre le Tabac, qui se compose de douze organisations actives dans le domaine de la prévention du tabagisme, demande au Gouvernement belge et à l’Union européenne d’imposer des emballages neutres pour les produits du tabac. Si la Commission et le Parlement européen s’y montrent favorables, ce ne pourrait être le cas au plus tôt en 2015. En Belgique près de la moitié des jeunes de 15 ans ont déjà fumé (46 %) et les cigarettiers déploient un vaste marketing qui leur est uniquement destiné, malgré une large interdiction de la publicité.