L'inactivité physique tue

Rédaction en ligne

mercredi 18 juillet 2012, 06:58

Le manque d'activité physique est responsable d'un décès sur dix dans le monde, à peu près autant que le tabac ou l'obésité, selon une étude publiée dans la revue médicale britannique Lancet.

L'inactivité physique tue

© Le Soir (René Breny)

Pour la seule année 2008, l'inactivité physique serait ainsi responsable de 5,3 millions des 57 millions de décès répertoriés à travers le monde.

À la veille des Jeux Olympiques, la revue médicale souligne l'acuité d'un problème difficile à résoudre.

« Le rôle de l'inactivité physique continue à être sous-évalué en dépit de preuves solides existant depuis plus de 60 ans quant à son impact sur la santé », relève Harold W. Kohl (Université du Texas) qui ajoute que « beaucoup reste à faire pour traiter l'absence d'exercice comme un vrai problème de santé publique ».

Selon le Dr I-Min Lee (Harvard Medical School de Boston), 6 à 10 % des quatre grandes maladies non transmissibles (maladies cardio-vasculaires, diabète de type 2, cancers du sein et du côlon) seraient liées au fait de pratiquer moins de 150 minutes d'activité modérée par semaine, comme recommandé par l'OMS.

Cette recommandation correspond à 30 minutes de marche rapide cinq jours par semaine.

En analysant un grand nombre d'études, le Dr I-min Lee a établi que 6 % des maladies cardio-vasculaires, 7 % des diabètes de type 2 (le plus courant) et 10 % des cancers du sein et du côlon, pouvaient globalement être attribuées à l'inactivité physique.

(AFP)

L'étude dans TheLancent.com