Curiosity fait ses premiers déplacements sur Mars

FREDERIC SOUMOIS

mercredi 22 août 2012, 00:11

Mars commence à livrer ses mystères à Curiosity Les roues du robot ont été testées avec succès ce mardi.

Curiosity s’est posé il y a quinze jours sur la planète Mars. Depuis, les ingénieurs qui le pilotent à distance réveillent chaque jour au moins un des outils complexes qui constituent cet outil à deux milliards d’euros.

Ce mardi, ils ont testé la fonctionnalité des roues dont quatre sont directrices, permettant au véhicule de se déplacer dans l’espace et d’éviter fosses et bosses qui pourraient mettre en péril sa mission, sans espoir de dépannage. Ce sont des logiciels perfectionnés qui devront prévenir le robot de modifier sa route pour éviter les périls, le délai entre Mars et Terre étant trop important pour un pilotage « à vue ». « Mille fois nous avons testé le fonctionnement de ces roues. Mais cette fois-ci, je voyais le sol de Mars en arrière-plan et pas les murs du labo », a expliqué, ému, Michael Watkins, patron de la mission.

Le même jour, les ingénieurs ont déployé deux bras qui comportent des instruments complexes qui mesurent la direction et la force du vent, ainsi que la température de l’air. Des analyseurs de neutrons ont aussi été déployés : « Ils permettront de vérifier les données de la sonde Orbiter en 2001, qui avait fourni de précieuses indications sur la distribution de l’eau sur Mars », a expliqué Igor Mitrofanov.

« C’est très encourageant. On peut s’attendre à des découvertes scientifiques importantes avec la ChemCam qui analysera quelques milliers de cibles dans les deux prochaines années », explique Sylvestre Maurice, un responsable de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie de Toulouse. Composé d’un laser, d’un télescope et d’une caméra, cet outil d’exploration peut effectuer une analyse des roches et des sols jusqu’à 9 mètres.