Des pirates informatiques usurpent le nom de la SABAM

Rédaction en ligne

mercredi 16 mai 2012, 11:17

Des pirates utilisent le nom de la SABAM pour escroquer des utilisateurs sur internet et leur réclamer de l'argent.

Des pirates informatiques usurpent le nom de la SABAM

La société belge des auteurs, compositeurs et éditeurs (SABAM) a informé les autorités compétentes et a décidé de porter plainte contre cette utilisation abusive.

Plusieurs personnes ont rapporté à la SABAM avoir vu « apparaître sur l'écran de leur ordinateur un faux message de la SABAM leur indiquant que leur ordinateur était bloqué suite à des téléchargements illégaux qu'elles auraient effectués ».

Ces utilisateurs se sont alors vus dans l'obligation de payer 50 euros, au moyen d'une carte prépayée, « afin de débloquer leur ordinateur et d'éviter des amendes lourdes ».

Cette forme d'escroquerie baptisée « ransomware » s'est récemment répandue en Europe et prend de plus en plus d'ampleur, selon la société des auteurs. « Aux Pays-Bas, le nom de la BUMA/STEMRA (la SABAM hollandaise) a également été usurpé à des fins similaires en février dernier. »

La SABAM encourage les victimes de l'escroquerie à porter plainte également.

(Belga)