Utiliser les mots « porc » et « nuage » sur internet peut être dangereux…

Rédaction en ligne

lundi 28 mai 2012, 23:10

Le ministère américain de la sécurité intérieure a rédigé une liste des mots-clés en vue de détecter les menaces notamment terroristes sur les réseaux sociaux et les médias en ligne.

Utiliser les mots « porc » et « nuage » sur internet peut être dangereux…

© PIERRE-YVES THIENPONT / LE SOIR

Cette liste, publiée en vertu du Freedom of Information Act, comprend un certain nombre de termes de recherche attendus tels que « Al-Qaïda », « terrorisme » ou « bombe radiologique » (dirtybomb), mais aussi d’autres mots a priori plus surprenants, tels que « nuage » (cloud) ou « porc » (porc).

Certains mots sont usuels comme « reprise »(recovery), « vague » (golf) ou « malade » (sick). Dans cette liste figurent également des noms de pays ou villes comme San Diego, Colombie ou Nigeria et des mots se rapportant aux conditions météorologiques comme « ouragan » (hurricane) ou « neige » (snow).

Les autorités américaines ont été obligées de publier la liste en vertu du Freedom of Information Act ou la Loi pour la liberté d’information. Cette liste laisse transparaître les types de menaces sur Internet ciblé’s par les analystes pour le compte des autorités américaines.

Outre le terrorisme, les analystes se préoccupent ainsi des catastrophes naturelles, de l’immigration clandestine ou de délits graves comme des fusillades dans des lieux publics. Le Department of Homeland Security a souligné qu’il ne recherche pas sur internet à déceler un mécontentement général mais bien des preuves de menaces réelles. Certains critiquent déjà l’aspect vague et ambigu de la liste.

Belga