Le trader : Nardone fait monter la cote OFF à la Bourse

DOMINIQUE LEGRAND

mercredi 18 avril 2012, 10:23

Le trader : Nardone fait monter la cote OFF à la Bourse

Espace B présente les turbulences picturales de Noëlle Koning (ci-dessus) en regard des sculptures méditatives de Martine Canneel © DR

Aucune valeur de « second marché » mais un projet artistique grand public défendu sur le vif. En lançant une OPA sur la Bourse, OFF-Art Fair Brussels est le premier occupant culturel du lieu mythique dédié aux spéculations financières. « On y parlera d'art, rassure Antonio Nardone, capitaine de ce défi sous la coupole. Pas de stands comme des boîtes à chaussures, mais une disposition en chevrons qui invite le regard. Ces projets d'artistes apportent un autre dynamisme qu'une foire d'art contemporain. »

Quarante galeries allemandes, belges, italiennes, espagnoles et suisses présentent le choix argumenté d'un duo d'artistes. Ainsi, l'Office d'art contemporain (Bruxelles) confronte le questionnement de l'être d'Isabelle Baraona à l'expressionnisme du paysage selon Mikko Paakkola. Mc2 (Milan) présente la réflexion sur le rêve de Roberto Kusterle et Vanni Cuoghi. Angela Loveday et Luisa Catucci (Cell 63, Berlin) abordent la connexion avec le monde de l'étrange. Les images assemblées de Patrick Van Roy font face aux détournements de Vincent Solheid chez Antonio Nardone, commissaire du concept OFF aux côtés de Sabrina Raffaghello (pavillon italien, Biennale Venise 2011) et Claudio Composti (mc2 Gallery, Milan).

OFF, 20 au 23 avril. Ouverture aux écoles lundi. Bourse de Bruxelles, boulevard Anspach. www.off-artfair.be.