New York espère d'autres records

JEAN-MARIE WYNANTS

mardi 08 mai 2012, 13:18

Rothko, Warhol, Klein, Lichtenstein, Pollock à l'affiche des deux grandes maisons. L'art contemporain attire collectionneurs et investisseurs. On peut même trouver des oeuvres estimées à moins de 5.000 dollars.

New York espère d'autres records

Samedi après-midi, chez Christie’s, le « FC1 » d’Yves Klein occupait une place privilégiée avec vidéos autour de sa réalisation, long texte d’accompagnement à même le mur et éclairage sp

NEW YORK

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL

Alors, finalement, ce Fontana, tu l'as acheté ? » « Ah ! oui, bien sûr. J'ai acheté les deux en fait, sinon ça n'avait pas d'intérêt. »

Dans les salles d'exposition de Sotheby's New York, ce dimanche après-midi, on papote comme les ménagères faisant leur supermarché. Mais au lieu de se filer des conseils pour le meilleur après-shampoing, on compare les mérites d'un Warhol (« trop petit, ça ne donnera rien chez nous ») et d'une sculpture maya (« c'est joli mais avec les enfants… »).

Après une folle semaine démarrant avec la vente record du Cri de Munch et se poursuivant avec les trois foires Pulse, Nada et Frieze, les collectionneurs d'art contemporain se préparent à monter au créneau à l'occasion des deux ventes événement chez Christie's (ce mardi soir) et Sotheby's (mercredi soir).

Et pour s'y préparer, on fait le tour de la boutique afin de repérer les occasions du moment. Samedi après-midi, direction Rockfeller Plaza où trône le bâtiment Christie's. Ambiance plus que feutrée, hôtesses aussi élégantes que discrètes, bureau d'accueil souriant. Dès le premier couloir, on croise un grand Damien Hirst, une photographie de Cindy Sherman et un très bel ensemble de mobiles de Calder. Ici, un Richter abstrait estimé entre 14 et 18 millions de dollars, là un Barnett Newman entre 10 et 25. Au centre du parcours, un magnifique Rothko (entre 35 et 45). Et dans la salle voisine une des dernières œuvres d'Yves Klein particulièrement mise en valeur.

Au bout d'un moment, on finit par trouver qu'un Willem de Kooning à 800.000 dollars, c'est quasiment donné. Et on se verrait bien emporter deux belles photos de Cy Twombly estimées entre 5 et 7.000 dollars ou un diptyque d'Andy Goldsworthy (entre 6 et 8.000 dollars).

Dimanche après-midi, chez Sotheby's, l'ambiance est un peu différente. Dès notre entrée, un responsable nous indique le vestiaire et confirme dans un sourire que le dixième étage, où sont exposés les lots de la soirée de mercredi, est réservé aux (vrais) clients. Nous ne verrons donc pas la Sleeping girl de Lichtenstein (entre 30 et 40 millions) dont la reproduction géante orne la façade ni les autres pièces qui seront mises aux enchères à cette occasion. Parmi celles-ci, une grande toile de Luc Tuymans, seul artiste belge représenté dans les grandes ventes new-yorkaises.

Chez Sotheby's, la soirée proposera 59 lots (pour 61 chez Christie's) dont 40 affichent une estimation minimale à 1 million de dollars (idem chez Christie's).

Aux étages inférieurs, on découvre les lots des ventes en journée de jeudi : de nombreux Richter, Joan Mitchell, Basquiat, Cindy Sherman (dont l'actuelle rétrospective au Moma booste les ventes), Calder, Twombly et autres Willem de Kooning. Devant un étrange costume aux broderies somptueuses, une dame française s'inquiète, en italien, de la défaite de Sarkozy. Son interlocutrice italienne compatit : « Ça nous pend au nez en Italie avec les communistes qui reviennent. L'Europe va mal, très mal ! »

On les contourne pour voir qui a réalisé le curieux costume qu'elles ont totalement snobé et on découvre la signature de… Nick Cave. Le marché de la musique étant en lambeaux, l'ancien Bad Seeds a sans doute bien fait de se tourner vers les arts plastiques. Cette pièce unique est estimée entre 60 et 80.000 dollars. Allez ! tout ne va pas si mal.

Les musts

Chez Christie's, ce mardi soir, on compte sur Rothko (Orange, Red Yellow, estimation entre 35 et 45 millions de dollars), Yves Klein (FC1, entre 30 et 40) ou Jackson Pollock (Number 28, entre 20 et 30) pour faire flamber les prix. Avec une photographie estimée entre 2,8 et 3,8 millions, Cindy Sherman pourrait aussi faire l'événement. Chez Sotheby's, Roy Lichtenstein (Sleeping girl, entre 30 et 40), Warhol (Double Elvis, entre 30 et 50) et Bacon (Personnage écrivant reflété dans un miroir, entre 30 et 40) devraient être les stars mercredi.