Titanic en 3D fait sa grande sortie à Londres

Rédaction en ligne

mardi 27 mars 2012, 22:16

James Cameron a présenté la nouvelle version 3D de son mythique « Titanic » à l’occasion du centenaire du naufrage.

Quinze ans après la sortie de « Titanic », le réalisateur James Cameron et deux des stars du film Kate Winslet et Billy Zane ont à nouveau foulé le tapis rouge mardi à Londres pour le lancement d’une version en 3D, à l’occasion du centenaire du naufrage du paquebot.

« Nous avons travaillé très dur pour faire de cette conversion en 3D un vrai bijou et on dirait vraiment que le film a été tourné comme ça à l’origine », a expliqué James Cameron sur la chaîne Sky News, à l’entrée du Royal Albert Hall à Londres où était organisée la première mondiale du film.

Cette nouvelle mouture du Titanic sort quinze ans après la version originale, deuxième plus gros succès du box office mondial avec plus de 1,8 milliards de dollars de recettes derrière Avatar, un autre film de James Cameron. « Titanic » a aussi raflé onze oscars.

La sortie de cette version en 3D coïncide avec la commémoration du centenaire du naufrage du paquebot de légende, en avril 1912.

« Cela apporte une autre dimension. C’est une expérience très différente. Vous avez vraiment l’impression d’être sur le bateau, avec l’eau qui déferle tout autour de vous », a noté Kate Winslet, soulignant par ailleurs qu’elle n’oublierait jamais le tournage en 1997.

Son partenaire dans le film, Leonardo DiCaprio, n’a pu assister à cette première car il « avait du travail », a expliqué l’actrice.

Le Titanic était présenté comme pratiquement insubmersible. Mais sa coque a été déchirée par un iceberg et il a coulé, entraînant dans la mort 1.514 personnes sur les 2.224 à bord.

L’épave a été retrouvée en 1985, par près de 4.000 m de profondeur. Le film « Titanic » a relancé l’intérêt pour ce drame.

James Cameron a participé à cette première, quelques jours après son retour d’une expédition au fond du Pacifique.

Il est devenu dimanche le premier homme à explorer en solo pendant plusieurs heures, à bord d’un mini sous-marin, le site le plus profond de la croûte terrestre connu aujourd’hui. Ce site se trouve dans la fosse des Mariannes, par plus de 10 km de fond.

« J’ai eu l’impression d’être totalement seul, loin de tout être humain », a-t-il raconté. « Je voyais quelque chose que personne n’avait jamais vu. »

(avec AFP)