Le Hobbit, encore plus vite

STAGIAIRE

jeudi 03 mai 2012, 11:32

Le prochain film de Peter Jackson est déjà sujet à controverse. Tourné en 48 images par seconde au lieu de 24, il révolutionne les codes. Cette adaptation du roman de J.R.R. Tolkien sortira le… 12/12/12.

Le Hobbit, encore plus vite

Bilbo le Hobbit, le prochain film de Peter Jackson, cumule les aspects fantastiques. Au-delà du monde étrange de J.R.R. Tolkien, transfiguré sur grand écran à travers la trilogie du Seigneur des Anneaux par le même Peter Jackson, l'adaptation du premier roman de l'écrivain anglais suscite déjà la polémique. En cause, le format de tournage : 48 images par seconde au lieu des 24 habituelles, sorte de méga-haute-définition qui bouleverse une tradition vieille de 80 ans. Lors d'une convention à Las Vegas, le réalisateur néo-zélandais a présenté à la presse dix minutes de son film. Et il peut déjà se faire du mouron quant à son choix artistique : depuis cette projection, les critiques ne cessent de pleuvoir…

La plupart des spectateurs estiment que ce procédé n'est pas adapté à l'œil. D'autres se plaignent de la lumière excessivement vive des scènes tournées en plein jour. Un journaliste est même allé plus loin : « Bilbo le Hobbit, c'est presque de la telenovela espagnole. »

Face à ce flot de reproches, Peter Jackson se défend corps et âme dans un entretien à Entertainment Weekly : « C'est inhabituel au début, car personne n'avait encore vu un tel format, explique-t-il. Le spectateur a besoin de temps pour s'habituer à cette nouvelle expérience. Dix minutes, c'est largement insuffisant, les réactions sont donc prématurées. » Des propos confortés par l'exemple d'Avatar, dont l'extrait de huit minutes en 3D proposé par James Cameron avant la sortie officielle du film n'avait pas convaincu. Or, la version 3D a pulvérisé tous les records au box-office…

Un argument suffisant pour calmer les sceptiques ? Pas si sûr. Quelques jours avant Peter Jackson, le réalisateur taïwanais Ang Lee avait déjà présenté dix minutes de son prochain long-métrage de la même manière, en 48 images par seconde. Et il avait reçu les éloges de la presse…