Cannes, en attendant la palme… Notre palmarès coup de coeur

FABIENNE BRADFER

samedi 26 mai 2012, 13:40

Cannes : A une journée de l'annonce du palmarès du 65e festival de Cannes, Fabienne Bradfer dévoile ses coups de coeur.

Cannes, en attendant la palme… Notre palmarès coup de coeur

©AP

Qu'est-ce qu'une Palme ?

Au départ, c'est six kilos d'or, un kilo d'argent, un kilo de cuivre. Au final, c'est 100g d'or pour un cristal d'or d'un kilo, objet précieux fabriqué en Suisse à l'abri des regards et qui arrive à Cannes en jet privé, direction une chambre transformée en bunker dans un palace de la Croisette, surveillée 24 heures sur 24.

Dimanche soir, Nanni Moretti révélera quel cinéaste des 22 en compétition deviendra l'heureux détenteur de l'objet le plus convoité du cinéma.

En attendant ce moment, voici mon palmarès coup de cœur…

Palme d'or

Holy motors, de Leos Carax

Pour l'audace du projet, le désespoir qui hante le sujet, la folie et la poésie qui animent la mise en scène et l'amour du cinéma qui transcende toutes les scènes. Le film est un fantastique soubresaut de survie. A nul autre pareil, il offre la plus belle scène du Festival, une danse d'amour lumineuse sur fond noir entre deux acteurs en motion capture.

Grand Prix

Amour, de Michael Haneke

De rouille et d'os, de Jacques Audiard

Prix du jury

Au-delà des collines, de Cristian Mungiu

Prix de la mise en scène

Alain Resnais pour « Vous n'avez encore rien vu »

Prix d'interprétation masculine

Mads Mikkelsen dans « The hunt », de Thomas Vinterberg

Mathias Schoenaerts dans « De rouille et d'os », de Jacques Audiard

Prix d'interprétation féminine

Margarethe Tiesel, la « mama sugar » de « Paradis : amour », de Ulrich Seidl

Nicole Kidman dans "The parperboy", de Lee Daniels