Le film "Mobile home" au Soir : le making of

Rédaction en ligne

mardi 03 juillet 2012, 14:47

A l'occasion de la sortie fin août de « Mobile home », le premier road movie... immobile, le « 11h02 » consacré au Tour de France s'est déroulé en direct dans le véhicule qui a servi au tournage. Avant une séance de mobilehomaton et l'enregistrement d'une session acoustique.

Le film belge « Mobile home », réalisé par François Pirot, sort en salles le 22 août (la bande annonce et les photos). Le film évoque l'histoire de deux trentenaires qui décident de réaliser leur rêve de gosse - partir à l'aventure - avec les moyens du bord, sans prévoir que le véhicule tombera rapidement en panne...

Mardi, ce fameux mobile home a été garé exceptionnellement sous les fenêtres du Soir. Et est devenu le décor de fortune de la rédaction puisque le 11h02 du jour y a trouvé refuge. Son thème : « Fallait-il dépenser 5 millions d'euros pour accueillir le Tour de France en Wallonie ». Ricardo Gutiérrez a gentiment accepté de prendre place à bord du véhicule afin de répondre aux questions des internautes relayées par Alain Gérard.

Pendant une petite demi-heure, les passants de la rue Royale ont ensuite eu la primeur de pouvoir se placer au volant du mobile home afin de se faire photographier en hurlant, un peu comme si c'était eux qui tombaient en panne au départ d'un voyage... Ce mobilehomaton sera réédité dès ce jeudi aux Ardentes, avant le Brussels Summer Festival, et fera l'objet d'un concours sur lesoir.be. A la clé : un billet d'avion aller-retour au départ de Liège Airport vers l'Espagne, le Maroc, la Tunisie, la Grèce ou la Turquie.

Enfin, avant de repartir vers Liège pour achever de se préparer pour cet été chargé, le mobile home a servi de cadre à une session acoustique de la chanteuse Li-lo* (son premier single en version studio et en session acoustique au Soir). D'autres sessions du même genre seront filmées lors des trois festivals précités et seront consultables sur lesoir.be.

Découvrez en photos et en vidéo le making of de cette matinée pleine d'images peu banales, mais aussi de sons...

Laëtitia Pèpe (St.)