Les Belges en force à la Mostra

Rédaction en ligne

jeudi 26 juillet 2012, 12:54

Il y a aura une très belle présence du cinéma belge, cette année à Venise. Quatre films dont un qui tentera de décrocher le Lion d’Or. Terrence Malick et Brian de Palma sont en compétition.

Les Belges en force à la Mostra

AFP

Trois ans après Mr Nobody, un film belge sera dans la compétition officielle, afin d’y décrocher le Lion d’Or. « La cinquième saison », quatrième long-métrage de Peter Brosens et Jessica Woodworth, duo de cinéastes habitués à proposer un cinéma spirituel et très atmosphérique, de la Mongolie (Khadak… récompensé en 2006 par un Lion du futur, à la Mostra) au Pérou (Altiplano), plante une fois n’est pas coutume son décor en Belgique, plus exactement dans le Condroz.

Dans La Cinquième Saison, le monde est dévasté par une catastrophe naturelle de grande ampleur. Après l’hiver, la nature refuse de renaître : le printemps ne vient pas, les insectes disparaissent, les vaches refusent de donner du lait et la famine guette en raison de l’absence de récoltes. Les habitants d’un petit village recherchent un coupable.

Brosens et Woodworth auront fort à faire, dans une compétition d’où l’on retiendra les nouveaux films de Terrence Malick (To the wonder, avec Ben Affleck, Rachel Weisz et Javier Bardem), de Brian De Palma (Passion), d’Olivier Assayas (Après mai), de Takeshi Kitano (Outrage beyond), de Marco Bellocchio (Bella Addormentata, avec Isabelle Huppert) ou du dernier Xavier Giannoli, Superstar, emmené par Cécile De France et Kad Merad. Le jury, présidé par Michael Mann, remettra le Lion d’or le 8 septembre.

Frédéric Fonteyne fait son grand retour, huit ans après La Femme de Gilles, avec Tango libre. Son film est présenté à Venise dans la section Orizzonti. Tango libre raconte l’histoire d’Alice, professeur de tango, qui se rend au parloir de la prison pour rendre visite à deux hommes, son amant et son mari. JC, incarné par François Damiens, est gardien de prison et danseur de tango. C’est au cours de danse qu’il va rencontrer Alice, et sympathiser, même si le règlement de la prison lui interdit de côtoyer les familles des détenus. Le casting comprend également Sergi Lopez, Anne Paulicevich et Zacharie Chasseriaud.

Marc-Henri Wajnberg sera quant à lui présent aux Venice Days, avec Kinshasa Kids, déjà précédé d’une flatteuse rumeur. Le film est interprété par des gosses de rue de Kinshasa… dont l’une d’entre elles n’est autre que la jeune adolescente Rachel Mwanza, à qui le jury de la dernière Berlinale, emmené par Mike Leigh, avait attribué en février dernier le prix d’interprétation féminine, pour le film Rebelle, de Kim Nguyen. Le film flamand Welcome home, de Tom Heene, sera à la Semaine de la critique.

On notera encore, dans les autres sections du Festival de Venise, les nouveaux films de Robert Refdord, Manoel De Oliveira (à 103 ans !), Susan Bier, Amos Gitai, Spike Lee ou Michael Mann.

Nicolas Crousse