En marge des Etonnants voyageurs

PIERRE MAURY

jeudi 24 mai 2012, 10:29

Hommage à l'écrivain haïtien Jacques Stephen Alexis au Bozar

Le festival Etonnants voyageurs accueillera ce week-end à Saint-Malo une forte délégation belge. Nous y reviendrons demain. Comme c'est souvent le cas, en particulier depuis que la manifestation s'est implantée à Haïti – une partie des invités y ont vécu le tremblement de terre, il y a deux ans –, les écrivains haïtiens seront aussi bien représentés. Coopération par l'éducation et la culture (CEC) a eu la bonne idée de relier les deux pays et d'organiser, ce soir au Bozar, un café littéraire en hommage à Jacques Stefen Alexis.

Le premier numéro de la revue Intranqu'îllités, qui lui est consacré, sera présenté en présence de ses fondateurs, James Noël, écrivain lui aussi, et Isabelle Monnin, plasticienne.

Jacques Stefen Alexis, qui sera représenté par sa fille, Florence Alexis, est mort à 39 ans dans des circonstances qui n'ont jamais été éclaircies. En 1961, fondateur et leader du Parti d'Entente populaire, il rentrait à Haïti, en provenance de Cuba, pour organiser la lutte contre François Duvalier. Arrêté à son débarquement, il a été torturé et a disparu. Durant sa courte existence, il a mené de front un double engagement, littéraire et politique, qui fait de lui une figure emblématique. Ses chroniques des Lettres aux hommes vieux s'inscrivent dans le mouvement qui a mené à la révolution de 1946 et son roman Le Compère Général Soleil (1955) fonde une bonne partie de la littérature contemporaine de son pays.

D'autres écrivains haïtiens participeront à ce café littéraire belgo-haïtien parmi lesquels Dany Laferrière (Chronique de la dérive douce chez Grasset) et Lyonel Trouillot (Objectif : l'autre chez André Versaille). Alain Berenboom et Colette Braeckman, invités eux aussi à Saint-Malo, seront leurs interlocuteurs belges.

Ce jeudi 24 mai à 18 h au Bozar (Studio).