Belgitude : une autre définition pour le Robert

Rédaction en ligne

vendredi 22 juin 2012, 18:01

La nouvelle édition du Robert intègre le mot « belgitude » parmi ses nouveautés de l’année. Avec une définition que nous vous proposons de revoir et corriger.

Belgitude : une autre définition pour le Robert

BELGA/BENOIT DOPPAGNE

La définition du Robert

belgitude, nom féminin. étym. 1981, J. Brel, de « belge », d’après négritude. « Ensemble des traits culturels propres à la Belgique ; sentiment d’appartenance à la Belgique en tant qu’entité culturelle spécifique. « On s’était foutu de ma gueule toute la journée rapport à ma belgitude » (B. Blier). »

Envoyez-nous vos suggestions de définition dans les commentaires ou via Twitter en utilisant le hashtag #belgitude

Le Grand Jojo : « La belgitude c’est unique. C’est la joie de vivre ! »

Pierre Kroll : « Ce qui nous est tellement propre que le plus grand des dictionnaires français est incapable de l’expliquer avec intelligence. »

Marcel Sel : « Belgitude (n.f.) : 1. Caractère d’un pays né à côté de ses pompes, mais bien dans ses pantoufles, parce que ça est plus confortable. 2. Art martial de l’auto-dérision. 3. Nostalgie de sa propre nostalgie ; qui s’imagine mort avant d’avoir vécu. 4. par ext. Ce patriotisme particulier qui consiste à refuser tout chauvinisme, tout en enviant celui des voisins. D’où une propension à provoquer des situations surréalistes. Synonyme : néant. »

Sur Facebook :

« Sentiment d’appartenance à une philosophie qui mêle l’amour de la décontraction, la fierté de ne pas être fier, la complainte du je m’enfoutisme général et le plaisir de participer à tout ce bordel… » @Quentin Juvel

« Un certain goût pour le surréalisme… » par Caroline Lekien

« l’esprit d’être different l’autodérision et un certain savoir faire comprendre qu’être belge est un honneur mais ça faut le comprendre, a travers des marques tels que Bshirt, ice watch, j and joy, neuhaus, leonidas, bikenberg, etc etc » Redblood Raph

« Comportement qui consiste à croire d’exister en tant que Belge, croire que la Belgique ne forme qu’un et un seul pays.

ex : la belgitude, peux a ceux qui croient, sacrifier 4.500.000 individus pour garder la sois disante Belgique unie ou accepter de se faire humilier par la partie nord de ce même pays. » Geoffroy Schepens

« C’est juste une forme de dépression légère. » Pierre Lejeune

Sur Twitter

@bernardpivot 1 : Belgitude : ce qui fait la spécificité des Belges, leur nature profonde.