Un succès électronique et belge

STAGIAIRE

jeudi 26 juillet 2012, 15:21

« Le marchand de la mort » de Cécile Chabot en tête des ventes numériques

C'est la première fois qu'un roman d'un auteur belge se place en tête des ventes sur le site Amazon.fr (site spécialisé dans la vente de livres). Le livre Le Marchand de la mort, de Cécile Chabot, y est disponible uniquement en version électronique (e-book). Un choix de l'auteure, qui est l'un des rares écrivains francophones à se lancer dans l'aventure de l'auto-édition. Pour un premier essai de publication, c'est une satisfaction pour cette Liégeoise d'origine.

Si Cécile Chabot a choisi de ne pas passer par la voie classique de l'édition, c'est qu'elle est devenue elle-même une inconditionnelle de l'e-book lors de ses nombreux voyages en Amérique latine. Depuis qu'elle a acheté son premier Kindle en 2009 (lecteur électronique sans fil), elle suit de très près le monde de l'écriture anglo-saxon. « Sur le site principal d'Amazon.com j'ai pu voir l'évolution en moins de quatre ans et le succès d'auteurs auto-édités tels que John Lock, Amanda Hocking, Michael R. Hicks. Le site vend maintenant plus de livres électroniques que de papier. Ce n'est pas encore le cas pour la partie francophone. Les éditeurs francophones sont encore circonspects face au monde de l'e-book. »

Quand le Kindle arrive chez nous, au même moment que l'idée de son roman et l'explosion des ventes de tablettes numériques, elle décide que celui-ci sera lancé via cette plateforme. « Ça m'a parlé car il est difficile de se faire éditer quand on publie un premier roman, de plus avec un lectorat spécifique : un roman policier au temps des Mayas, jamais vu encore. Je me suis dit : tant qu'à trouver un lectorat, autant le faire moi-même. »

Le Marchand de la mort a la particularité de se dérouler à l'apogée de la civilisation maya au VIIe siècle. « Dans ce premier tome, le lecteur se lance sur la trace, avec l'aide de Xhol, du responsable du premier meurtre jamais perpétré à Dos Pila, petite cité combattante du Peten », explique l'auteure.

L'auto-édition, c'est aussi un moyen de raccourcir les délais et les frais. Elle assure que le deuxième tome du « Cycle de Xhôl », dont Le marchand de la mort n'est que le premier volet, sortira pour la Noël.