Rapsat : son dernier Cirque, sa dernière photo

THIERRY COLJON

jeudi 19 avril 2012, 20:52

5/5 Le 28 avril 2001, Pierre donne ce qui allait devenir son dernier concert au Cirque royal (à revivre en vidéos). Un an plus tard, le 20 avril, il succombera à ce cancer décelé en juin 2001. Par Thierry Coljon

Rapsat : son dernier Cirque, sa dernière photo

Le 28 avril 2001 au Cirque royal Photo RTBF

Le 23 février 2002, Pierre est sur scène à Verviers, dans « son » Théâtre royal. Benoît Simon (VivaDisc) est tout heureux de lui remettre le disque d'or de « Dazibao », pour 15.000 exemplaires vendus en Belgique. Pierrot ne s'y attend pas. Ce concert sera d'autant plus une fête qu'une chorale d'enfants a repris ce soir-là « Les artistes d'eau douce ». Il est tout content aussi d'aller au restaurant après le concert. Son traitement l'a tenu éloigné des bonnes tables ces derniers mois.

Le 9 mars, Pierre donne son dernier concert public, au Palace d'Ath. Dans la salle se trouvent ses deux tantes dont Rosy : « Entre deux chansons, il parlait pour reprendre sa respiration. Il blaguait, il racontait qu'il avait été malheureux étant jeune. À ce moment-là, il voit ma tête et dit : ‘' Je vois que tante Rosy n'est pas d'accord avec moi.'' »

Son état se dégrade de plus en plus. On annule le concert namurois, mais pas les prestations privées, d'une heure, à Liège, dans le quartier de Burenville et à Bruxelles, garage Meiser, pour la société Renault. Son traitement coûte cher, il a besoin de cet argent.

L'ambiance est lourde

Le 24 mars, malgré son état de fatigue extrême, Pierrot tient à honorer ses engagements pour le projet de documentaire de Franck Villano, pour la RTBF. L'idée est de lui demander de remonter le temps en parlant de sa carrière divisée en quatre étapes établies par Guy Delhasse, qui travaillait à ce moment-là à sa biographie de Rapsat. A chaque chapitre un journaliste différent : Piero Kenroll pour « D'Ixelles à La Haye » (1948-1976), Gilles Verlant pour « Le chef de file » (1977-1988), votre serviteur pour « Les années belges » (1988-1997) et Jean-Philippe Darquenne pour « Un nouvel envol » (1998-2002).

Le lieu choisi pour le tournage est le très symbolique Spirit Of 66 de la place du Martyr, à Verviers. Là où 38 ans plus tôt, dans cet ancien cinéma, tout a commencé avec Francis Geron qui tient toujours les rênes de la salle de concerts. Marc Radelet amène Pierre qui a besoin de sa bonbonne d'oxygène pour reprendre son souffle. Franck, voyant son état, est prêt à tout annuler mais Pierrot tient à faire ses interviews, à aller jusqu'au bout, quitte à les réduire à un quart d'heure chacune. On le laisse se reposer entre chaque séance.

L'ambiance est lourde. On assiste, impuissants, au martyre d'un homme qui, une fois de plus, tient à se montrer à la hauteur de ses engagements, de ses promesses, de ses amitiés. À faire son devoir tout simplement. À chaque début d'interview, il lui faut un effort surhumain pour s'exprimer. Puis, au fil des minutes, le fauve se réveille, se ranime, renaît, pris par les souvenirs et cette passion qui l'a animé toute sa vie : la musique.

Quand Jean-Philippe, en fin de parcours, évoque la maladie, Pierre n'élude pas la question : « Je suis quelqu'un qui a pu concrétiser ses rêves. Je suis dans une situation où mes rêves sont plus de l'ordre de la santé que de la musique. J'étais dans mon petit avion, dans un grand ciel bleu, puis on m'a tiré dessus. Ça m'est tombé dessus. On est deux et ce qui me vexe, c'est qu'il ne m'a pas demandé mon avis. J'ai souvent dû réagir dans des situations pas évidentes… »

Ce film, que Pierre considérait comme son testament (raison pour laquelle il a tenu à le faire malgré son état), il ne le verra jamais. Le temps de faire une photo avec chacun d'entre nous, Pierrot s'en est allé. Il s'en est retourné chez lui, le souffle court. Je le voyais pour la dernière fois.

Le feuilleton de sa vie

1948-1958 : sa petite enfance, à Bruxelles (notre article)

1964-1972 : ses premiers groupes (notre article)

1973 : ses débuts en solo (photos, extraits audio et vidéos)

1982 : le succès, enfin ! (photos, extraits audio et vidéos)

2001 : le dernier Cirque royal (vidéos)

2002 : Pierre Raepsaet est enterré au cimetière d'Ensival

Toute une semaine d'hommages : le programme.

« Des mots et des chansons » : « Pierre Rapsat, ses rêves sont en nous » (la biographie signée par Thierry Coljon) + un coffret CD de 50 chansons, en vente sur la Boutique du Soir.

Remportez-en 3 exemplaires en participant à notre concours.