Tuur présente son nouveau label

JEAN-CLAUDE VANTROYEN

mardi 24 avril 2012, 10:01

L'accordéon doit mener à l'audace. Sinon où Tuur Florizoone aurait-il été chercher la confiance qu'il faut pour créer son propre label de musique et produire des CD ?

Aventura Musica, c'est le nom du label, est en effet une aventure, mais pas seulement musicale, financière aussi. Pour Tuur cependant, il ne s'agit pas de témérité : mais d'un désir de liberté.

« Après dix ans de carrière, j'ai le droit d'être vraiment mon chef, dit-il. En fait, j'ai toujours été suffisamment libre pour faire ma musique, mais c'est une étape logique. J'ai tellement de projets, tellement de musiques en moi que je voulais être indépendant, faire ce que je veux. Ça colle à mon caractère : je suis Sagittaire alors je veux toujours aller plus loin. »

« MixTuur »

Tuur a donc racheté les droits des albums qu'il a réalisés chez les autres. Sauf le MixTuur qu'Aventura Musica a produit mais qui a été publié par W.E.R.F., un label de référence. Son propre label peut donc (re)sortir les deux albums de Tricycle, celui de Massot-Florizoone-Horbaczewski et la BO, signée Florizoone, du film Aanreiding in Moscou, de Christophe Van Rompaey. Puis s'adonner à de nouveaux projets : un album Didier-Tuur (deux accordéons, celui de Didier Laloy et celui de Tuur), un nouveau CD de Massot-Florizoone-Horbaczewski, un album avec le trompettiste Eric Vloeimans, peut-être même une autre musique de film.

Un label discographique au moment où le disque s'écrase ? « Il y a le côté symbolique, répond Tuur : un label réunit mon travail. C'est vrai que ça ne se vend plus très bien dans les magasins, mais je vends beaucoup dans les concerts. Le premier Tricycle a déjà été repressé deux fois. J'en ai bien vendu 3.500 exemplaires. Ce qui est pas mal. »

Mais le CD, c'est aussi un outil de promotion, qui permet aux artistes de se faire connaître et inviter dans des clubs, des festivals. « Mais c'est d'abord un produit, insiste Tuur. C'est quelque chose que je crée. Je suis un artiste. »

Vous pourrez le constater ce mardi soir à l'AB : Tuur propose la production de son label. Un concert multiple donc : Tricycle d'abord (Tuur, Vincent Noiret, Philippe Laloy), le duo Didier Laloy-Tuur Florizoone, le trio Massot (tuba, trombone) – Florizoone (accordéon), Horbaczewski (violoncelle) puis la projection d'Aanreiding in Moscou avec la musique jouée sur scène par Tuur and Co. Original, non ? NaTuurellement.

Ancienne Belgique, boulevard Anspach, 1000 Bruxelles ; 02-548.24.24, www.abconcerts.be