Attention ! Priorité : quelle est celle du jazzman Ivan Paduart ?

VINCENT QUITTELIER

mercredi 23 mai 2012, 15:17

Le pianiste se produira ce samedi au Brussels Jazz Marathon. S'il n'avait le temps que d'une activité culturelle cette semaine, quelle serait-elle ?

La priorité culturelle d'Ivan Paduart pour l'instant, c'est d'aller voir « Cyrano de Bergerac » au Théâtre Le Public (notre critique). Pour « ce casting de rêve ». A noter que le pianiste n'est pas le seul à s'être fixé cette priorité : vu son succès, la pièce est prolongée jusqu'au 7 juillet.

D'ici là, Ivan Paduart se produira au Brussels Jazz Marathon (nos coups de coeur en vidéos) ce samedi 26 mai, à 18h00 sur la Grand-Place, à la tête de HERRitage, un projet d'hommage aux compositions d'un autre pianiste, Michel Herr (notre critique de l'album). Avant-goût : la vidéo live de « H and C's dance ». « J'ai rencontré Michel en 1985, confie-t-il en complément de notre vidéo. J'ai progressivement exploré ses compositions, son univers harmonique, sa façon discrète mais tellement efficace d'accompagner les solistes (Toots Thielemans, entre autres). C'est précisément cette science des sons et des timbres qui m'a inoculé l'irrépressible envie de suivre sa voie. Il représente un des musiciens les plus complets et les plus modernes que je connaisse, ne perdant jamais de vue l'essentiel (malgré son bagage intellectuel énorme) : l'émotion. Lorsque Hans Kusters m'a proposé de lui rendre hommage avec des solistes de ce calibre, j'en ai bien sûr été honoré car, non content de pouvoir jouer cette belle musique, j'avais aussi l'occasion de rendre à Michel la révérence pour tout ce qu'il m'a appris. »

Dans la foulée, Ivan Paduart enregistrera un album avec son trio, avant d'aller faire de même à New York en compagnie de l'Américain Bob Malach (saxophoniste pour Stevie Wonder, Mike Stern, Steve Miller...), avec qui il a déjà travaillé. « Un projet qui me tient fort à cœur ». On le comprend.