Des grands airs au grand air cet été

PIERRE MOREL

jeudi 07 juin 2012, 10:33

L'opéra d'Offenbach sera présenté à Liège, Namur, La Hulpe et Ooidonk à la fin de l'été. Pour la première fois, il s'agit de la reprise d'un spectacle créé en France, où l'ASBL « Idée Fixe » a exporté en 2001 son concept à succès.

Des grands airs au grand air cet été

Les contes d’Hoffmann version plein air : un spectacle annoncé « ludique, total et coloré » ©D R

N'en déplaise aux puristes, le concept d'opéra-spectacle en plein air, modestement lancé en 1995 au Château de La Hulpe par l'ASBL « Idée Fixe », a prouvé son efficacité et trouvé son public.

Pratique

Programme Dans la cour du palais des Princes-Evêques à Liège les 17 et 18 août (avant-première le 16 pour les « publics défavorisés » : article 27, CPAS, etc.) ; au château du Cercle de Wallonie à Namur les 23 et 24 août ; au château de La Hulpe du 29 août au 1er septembre ; au château d'Ooidonk les 6, 7 et 8 septembre.

Certes, après quatorze éditions, les tout grands standards de l'opéra ont déjà été passés en revue mais près de 35.000 personnes ont assisté, l'an dernier, à « Roméo et Juliette » à Liège, Namur, La Hulpe et Ooidonk en Flandre. Une tournée qu'effectuera, dans le même ordre et dès la mi-août, la nouvelle production d'Idée Fixe : « Les Contes d'Hoffmann ». L'opéra fantastique d'Offenbach, narrant les aventures sentimentales de ce jeune poète ivre d'amour (et d'alcool) regorge d'airs connus, dont la célèbre Barcarolle, et est annoncé comme « un spectacle total, rempli de belles choses », par Cédric Monnoye chez Idée Fixe.

Pour la première fois, il ne s'agit pas d'une production propre mais de la reprise d'un spectacle créé en 2008 en France. Ironie de l'histoire : c'est Idée Fixe qui, en 2001, a exporté son concept en France, avec un succès foudroyant qui vole désormais de ses propres ailes.

La comédienne Julie Depardieu, passionnée d'opéra, signe ici sa toute première mise en scène aux côtés de Stéphane Druet. « C'est bien plus qu'une simple reprise, puisque tout le casting a été changé et qu'il est cette fois presque entièrement belge, souligne ce dernier. Le principe de l'opéra en plein air, c'est d'attirer le grand public à l'opéra, en lui montrant que ça peut être pour tout le monde. Dès lors, nous avons opté pour un grand spectacle, avec beaucoup de mouvement, où les danseurs, choristes et chanteurs jouent de façon très théâtrale. C'est coloré, vivant, ludique. »

Comme à chaque fois, le décor et les éclairages ont été pensés pour rendre hommage au cadre prestigieux des châteaux et palais qui accueilleront le spectacle. Et il s'annonce flamboyant, avec des costumes chamarrés, gondoliers sur tapis roulant, tableaux colorés et tout le tintouin.

« J'ai été émerveillé par ce spectacle en France, affirme Yannis Pouspourikas, le directeur musical. L'un des “plein air” les plus aboutis que j'ai vus. Le plein air, c'est beaucoup de contraintes. Ici, elles libèrent. »