Madonna met ses fans en colère à l'Olympia / Madonna fans outraged at Olympia

Rédaction en ligne

vendredi 27 juillet 2012, 07:02

À Paris, les fans de Madonna ont été très déçus. Ils n'ont eu droit qu'à 45 minutes de concert, y compris le discours de la chanteuse rendant hommage à la France tolérante.

Madonna met ses fans en colère à l'Olympia / Madonna fans outraged at Olympia

d’archive du 14 juillet © Reuters

Radio Londres : Madonna fans outraged at Olympia

Tout a commencé le jeudi 19 juillet 2012, les fans de Madonna reçoivent un e-mail leur annonçant l'ajout d'une date supplémentaire dans la tournée MDNA à l'Olympia. Madonna a l'Olympia ! Les fans n'osent y croire et pourtant, s'ils arrivent à obtenir une des 2000 places vendues jusqu'à 270 euros, ils pourront voir la reine de la pop à quelques (centi)mètres d'eux, presque la toucher. Les places sont vendues en quelques heures.

Jeudi 26 juillet 2012, 08h00 du matin, une centaine de fans font déjà la file devant l'entrée du théâtre afin d'obtenir leur bracelet. Certains sont même là depuis plus de 24h pour être sûr d'être au bord de scène. Durant toute la journée, à plus de 30 degrés, ils attendront de plus en plus nombreux l'ouverture des portes prévues à 19h30.

Durant cette attente, le public apprend que le show sera retransmis sur Youtube à 22h15. Ils savent déjà qu'ils devront attendre ce moment-là pour voir la star.

Avec 1h de retard, les portes s'ouvrent enfin, le public se presse à l'intérieur et attend. Il est 22h15, Madonna n'arrive pas. Le public s'impatiente. Il est 22h30 lorsque les premières réclamations se font entendre. L'arrivée de Pierce Brosnan et Florence Foresti (dans les gradins) divertit un temps mais ne suffit pas : le public hue au lieu d'applaudir. La production se rend compte qu'il a laissé le public sans musique : 2 Whitney Houston et 2 Michaël Jackson plus tard, la star n'est toujours pas là. Il faudra attendre 23h pour la voir enfin arriver sur scène. Le public est en délire. En une fraction de seconde, il oublie son impatience, danse, saute, crie son amour.

Madonna rend hommage à la France tolérante

Après la seconde chanson, Madonna fait un speech afin de parler de son différend avec Marine Le Pen. « Je sais que j'ai fâché une certaine Marine Le Pen. Ce n'est pas mon intention de me faire des ennemis », a-t-elle lancé. Le FN a annoncé son intention de déposer plainte pour « injure » contre Madonna qui a projeté le 14 juillet au Stade de France le clip vidéo montrant brièvement Marine Le Pen affublée d'une croix gammée sur le front. Sans repasser cette image lors de son concert à l'Olympia, la star mondiale, vêtue de cuir et coiffée d'un béret, a vanté la tradition de tolérance et d'accueil de la France envers les artistes.

« Avant le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis, les artistes afro-américains n'étaient pas autorisés à se produire en Amérique (…) mais la France leur a ouvert les bras », a-t-elle dit, citant Josephine Baker ou encore Charlie Parker. « Les gens de couleur, les gens différents, les minorités se sentaient bienvenus en France » et « tout le monde venait en France pour créer », s'est-elle exclamée devant quelque 2.700 fans. Or, aujourd'hui, « le monde est en train d'entrer dans une période qui fait peur. Les économies s'écroulent, les gens n'ont rien à manger en Grèce, les gens souffrent partout dans le monde et ils ont peur. Et que se passe-t-il quand les gens ont peur ? Ils deviennent intolérants », a-t-elle déploré, dans une critique à peine voilée des thèses du Front national.

Le show se poursuit après ces quelques longues minutes explicatives.

45 minutes de concert

La madone reprend les costumes et les arrangements musicaux de sa tournée à l'exception d'une reprise de Serge Gainsbourg en duo avec un de ses danseurs. La chorégraphie est lascive et se termine en sang sur un coup de revolver soutenu par un magnifique « Je t'aime » sur grand écran. La Queen disparaît, le public pense qu'elle va se changer mais il n'en est rien. Les lumières s'allument, les techniciens débarquent sur scène pour tout ranger. Le public n'en revient pas. 45 minutes de concert. Le public reste figé, il crie sa colère : les bouteilles fusent en l'air, les fans demandent le remboursement de leur place, scandent « shame on you » et même « salope ».

Madonna ne reviendra jamais Pas un au revoir, pas une explication. Le spectacle sur Youtube est terminé… dans la salle aussi. Pense-t-elle ! Les fans sont furieux. Ils refusent de quitter les lieux. Les injures dureront de longues, très longues minutes. Trop longues en tout cas pour ne pas ternir à jamais son image auprès de son public français. Les #RIP sur Twitter ont fusé dès la fin du concert.

Alors que s'est-il passé ? Simple cupidité ou mauvaise communication de son nouveau manager ? N'aurait-il pas été plus simple d'annoncer un showcase de 45 minutes pour les besoins d'un tournage Youtube au lieu de faire la promo d'un concert supplémentaire ? De l'avis général, elle aurait fait 3 chansons de plus, elle aurait parlé à son public, pour lui dire au revoir notamment et tout lui aurait été pardonné. Elle serait repartie avec l'amour encore plus grand de son fan-club.

Madonna, quant à elle, poursuit sa tournée mondiale MDNA et sera à Vienne ce dimanche.