A Avignon, « Le Soir » multiplie son œil critique

JEAN-MARIE WYNANTS

lundi 16 juillet 2012, 10:06

A Avignon, « Le Soir » multiplie son œil critique

« Los santos inocentes » du Mapa Teatro, le spectacle que nos jeunes critiques découvriront ce lundi après-midi © Boris Horvat/AFP

AVIGNON

De notre envoyé spécial

Evidemment, on s’y attendait un peu. Après avoir démarré en force avec Le maître et Marguerite de Simon McBurney dans la Cour d’Honneur et William Kentridge à l’Opéra Théâtre, la première semaine avignonnaise a connu un petit coup de mou. Pour un Nouveau roman de Christophe Honoré assez jubilatoire, pas mal de déceptions, notamment du côté de la danse.

Tout cela n’empêche nullement un public nombreux de se presser sur les lieux de spectacle. Et parmi celui-ci, de nombreux jeunes spectateurs. Mais qu’on ne s’y trompe pas, jeune ne rime pas nécessairement avec naïf.

Durant toute cette semaine, Le Soir vous en donnera la preuve sur notre blog théâtre (blog.lesoir.be/entractes). À l’initiative du Théâtre de la Place à Liège, nous accueillerons en effet dix jeunes critiques en devenir.

Tous ont une formation théâtrale ou journalistique (parfois les deux). Tous ont déjà participé à plusieurs journées de formation durant le Kunstenfestivaldesarts, s’initiant à l’art, pas toujours aisé, de la critique à rédiger dans les quelques heures suivant le spectacle.

À Avignon, ils seront entourés d’une équipe constituée de représentants du Théâtre de la Place, de l’Université de Liège et du Soir. Ils auront également l’occasion de dialoguer chaque jour avec divers critiques français et internationaux.

Mais surtout, ils verront une série de spectacles et seront appelés, dans la foulée, à produire des textes critiques. Une manière de se lancer dans le bain et de multiplier les regards sur un seul et même objet. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, la critique est en effet toujours l’émanation d’un seul regard, forcément subjectif.

Durant cette semaine, nous serons onze à vivre les mêmes spectacles, à en débattre et, parfois, à en tirer des conclusions divergentes, voire opposées. Du Maître et Marguerite aux Santos Inocentes en passant par Six personnages en quête d’auteur ou Un ennemi du peuple, la programmation du Festival sera explorée sous toutes les coutures. Et vous, vous en avez pensé quoi ?

Festival d’Avignon, jusqu’au 28 juillet, www.festival-avignon.com.

Blog : blog.lesoir.be/entractes.