Pour mes petits-enfants

Rédaction en ligne

vendredi 30 mars 2012, 16:20

Victor Ginsburgh

Je suis Juif comme le sont apparemment les signataires (1) de la Carte Blanche “ Pour nos enfants “ parue dans le Soir du 26 mars 2012.

J'ai aussi l'honneur et considère que c'est un bonheur, d'avoir eu une mère qui aurait du porter le nom de son père, Kohn (Cohen) si celui-ci n'avait pas senti qu'il devait le changer en quelque chose de plus neutre, à Vienne, en 1912. Vienne, où plus tard, entre 1938, date de l'Anschluss et 1945, la fin de la guerre, 56 personnes de la famille de ma mère ont disparu.

Je suis trop âgé pour avoir des enfants dans une école juive, mais j'ai des petits enfants, dont l'une est dans un jardin d'enfants juif et laïque. Je n'ai jamais eu le sentiment ou l'impression que cette petite fille était en danger, et je n'ai pas peur, contrairement aux signataires de la Carte Blanche.

Je reste conscient de la Shoah et de la disparition dans les camps de ces 56 personnes, mais je n'en fais pas le drame de tous mes jours depuis 73 ans. Je peux y penser, et j'y pense, mais je ne peux y revenir sans arrêt, à toute occasion qui, même si elle peut paraître bonne, elle ne l'est jamais. Ni la mort des enfants juifs à Toulouse, ni celle des morts musulmans à Montauban n'y sont liés, et je ne vois pas pourquoi et en quoi il faut invoquer la Shoah.

Contrairement à ce que disent les signataires de la Carte Blanche, ce ne sont pas uniquement “ les penseurs et militants antisémites nous parlent “ des problèmes et des questions que le gouvernement israélien évite de se poser. Il y a aussi des Israéliens et des Juifs de la Diaspora qui s'expriment sur la question et ce ne sont pas nécessairement ceux que certains Juifs qui se disent les “ vrais Juifs “ appellent les “ Juifs honteux “. Les exemples récents foisonnent, et le plus remarquable récemment est celui de Peter Beinart, Juif, professeur à la City University of New York, qui vient d'écrire un ouvrage The Crisis of Zionism, dans lequel il appelle les Juifs américains à “ défendre le rêve d'un état démocratique en Israël avant qu'il ne soit trop tard. “ Le même Beinart est l'auteur d'un article dans le New York Times intitulé “ Pour sauver Israël, boycottez ses implantations en Palestine “ (2). En 2011, il a été l'invité d'honneur du Congrès du mouvement juif de gauche américain J Street. Des milliers de Juifs honteux sans doute ?

Peter Beinart parle aussi des enfants, et voici ce qu'il en dit : “ Si Israël ne survit pas en tant qu'état démocratique juif, je veux pouvoir dire à mes enfants que j'ai fait le peu dont j'étais capable. Je suis écrivain, et la seule chose que je puisse faire c'est de sonner l'alarme. Je veux pouvoir leur dire ne fût-ce que cela “ (3).

Messieurs les signataires, vous voyez que vous n'êtes pas les seuls à vous inquiéter pour vos enfants, mais qu'il y a différentes façons de le faire et je suis loin d'être seul à trouver que la vôtre n'est pas la bonne. Vous devriez plutôt oser adresser aux dirigeants d'Israël ce qui suit, et qui reprend en partie la supplique de votre Carte Blanche adressée aux “ penseurs et militants antisémites, indignés, boycotteurs, professeurs, politiques, ceux qui savent, qui pensent et qui disent “. Voici donc ce que je vous suggère d'écrire :

Alors, Messieurs les dirigeants d'Israël, “ vous qui savez, qui pensez et qui disent, nous vous invitons, nous vous prions, nous vous supplions, s'il vous plaît, d'exercer cette responsabilité avec sagesse, d'éviter de mettre de l'huile sur le feu “ et de ne pas créer une situation qui pourrait faire peser des menaces sur nos enfants. “ Parce que comme tous les papas et les mamans, nous aimons nos enfants et nous voulons les protéger “.

(1) Thierry Afschrift, Grégory Bornet, Serge Boruchowitch, Joan Carette, Sandra Finchel, Christophe Goossens, Muriel Igalson, Odile Margaux, Alain Meyer-Münz, Valérie Susswein, David Wasserman, Ludovica Zagrebelsky.

(2) The New York Times, March 18, 2012, http://www.nytimes.com/2012/03/19/opinion/to-save-israel-boycott-the-settlements.html?pagewanted=all

(3) Haaretz, March 22 ; 2012. http://www.haaretz.com/weekend/magazine/is-archliberal-peter-beinart-good-for-the-jews-1.420178