Le 11h02 : « Un non-lieu entre Apple et Samsung serait bénéfique »

Rédaction en ligne

mardi 31 juillet 2012, 13:10

Le méga-procès entre Apple et Samsung a commencé ce lundi. En cas de victoire, la vente des Samsung aux Etats-Unis pourrait être interdite. Pour notre journaliste Alexandre Colleau, « l’idéal pour les consommateurs serait que la hache de guerre soit enterrée le plus rapidement possible. » Résumé.

Quelle est l’origine et l’objet du conflit ?

« Le procès qui a débuté récemment entre Samsung et Apple est d’une grande importance. Il voit s’affronter les deux géants de la technologie qui n’en sont pas à leur coup d’essai. Tout commence en effet en 2007 quand Apple commercialise son iPhone. Samsung s’inspire alors du produit pour introduire ses tablettes sur le marché. Une décision qui a pu déranger.

Concrètement, le conflit entre les deux firmes concerne quatre brevets de design des produits, notamment l’encadrement et la forme des smartphones et des tablettes qui seraient similaires. Sont également concernés trois brevets technologiques. Ainsi, Apple reproche à Samsung l’utilisation du multitouche comme le zoom sur les photos.

De son côté, Samsung reproche à Apple sa technologie 3G, utilisée dans ses i-Phone dès 2008 et dans ses iPad dès 2010. »

Quels sont les enjeux du procès ?

« Les enjeux du procès sont importants bien que celui-ci ne concerne que les Etats-Unis. Apple réclame 2.3 milliards de dollars à Samsung. Si Apple remporte la partie, Samsung sera également obligé de retirer ses produits du marché américain. Quant à Samsung, certains estiment qu’il a aussi ses chances de gagner ce procès. Les conséquences n’étant pas faciles à évaluer, le mieux serait un non-lieu. »

Se déroulant aux Etats-Unis, ce procès est-il vraiment équitable ?

« Pour beaucoup, il s’agit d’un procès joué d’avance. La position de Samsung est délicate dans la mesure où il s’attaque à un adversaire de taille et que le procès se déroule aux Etats-Unis. Quoi qu’il en soit, la justice tranchera. »

Les deux concurrents sont-ils impliqués dans de telles procédures, ailleurs dans le monde ?

« Apple et Samsung sont en procès dans une dizaine de pays, notamment en Europe et en Asie. Récemment au Royaume-Uni, une procédure a été défavorable à Apple qui reprochait de nouveau à Samsung un design similaire dans ses produits. À l’issue du procès, Apple a été contraint d’afficher sur son site qu’il ne copiait pas les produits Samsung.

D’autres procédures sont également en cours en Allemagne, théâtre de nombreuses batailles entre les deux groupes. »

Que penser de la gamme Galaxie par rapport aux iPhones ?

« Les Samsung Galaxie sont de bons produits qui se vendent très bien. Certains comme le S3 permettent à la marque d’avoir une longueur d’avance sur son concurrent principal. »

Ce procès ne risque-t-il pas, in fine, d’écorner l’image des deux grands ?

« L’innovation étant aujourd’hui de plus en plus difficile, chaque groupe tente de trouver une manière de contrer ses concurrents. Si aucun accord entre les deux groupes n’aboutit et que l’un contraint l’autre à retirer ses produits, nombre de consommateurs pourraient voir dans ce geste un retour du protectionnisme et du monopole sur le marché.

Les consommateurs sont ainsi les premiers touchés dès qu’un produit disparaît du marché. C’est pourquoi il serait préférable, autant pour les groupes que pour leurs clients, d’enterrer définitivement la hache de guerre au lieu de se perdre dans des conflits. »

Laëtitia Pèpe (St.)