Les seniors continuent d'épargner

vendredi 04 novembre 2011, 11:01

Oui, les seniors continuent d'épargner. Selon l'enquête Le Soir/ING, plus de 80 % d'entre eux alimentent leur compte épargne. Parce qu'ils savent que, dans la vie, un coup dur peut arriver n'importe quand. Et parce qu'ils savent aussi que les plus jeunes peuvent avoir besoin d'eux…

Les seniors continuent d'épargner

: DR

Profiter, prendre le temps, goûter davantage la vie… La retraite apparaît comme la récompense de décennies de labeur. Ne rime-t-elle plus pour autant avec épargne ? « Pas du tout, je continue à mettre des sous de côté. Je ne m'oublie pas mais, si je le fais, c'est surtout pour mes enfants qui voudraient s'offrir une maison à eux. J'aimerais leur donner un petit coup de pouce », explique André, 64 ans. Selon l'enquête Le Soir/ING, plus de huit seniors sur dix alimentent leur compte épargne. Et un sur trois, à l'instar d'André, économise en vue de transmettre un patrimoine à sa descendance. « Moi, c'est plutôt pour mes petits-enfants », note Jean qui vient de fêter ses 66 ans. « J'aime bien les emmener en vacances au soleil ». Près de la moitié des personnes âgées de 60 ans et plus épargnent pour « améliorer leur niveau de vie ». Et nombreuses sont celles qui entendent par là s'envoler vers des latitudes plus ensoleillées. Avec ou sans petits-enfants.

Les recommandations d’ING

Commencez par une épargne automatique et économisez chaque mois un montant fixe. Avec un ordre permanent en ligne, c'est très facile.

Calculez le montant dont vous aurez besoin pour des achats importants ou des circonstances imprévues. Divisez cette somme par 12 et vous obtiendrez le montant que vous devriez épargner chaque mois pour constituer rapidement une réserve financière saine.

Sécurité, satisfaction et indépendance

Si la famille et les vacances demeurent des moteurs de l'épargne des seniors, ces derniers voient surtout dans leur « bas de laine » une assurance contre les coups durs. « La vie m'a appris qu'on ne sait jamais ce qui va arriver et qu'il vaut mieux avoir une petite réserve », raconte André. « Le compte épargne est à ce titre l'instrument qui a la souplesse qui me convient, et qui est en plus est sûr. Et quand je verse de l'argent, je me sens à la fois fier et rassuré ». Dans l'enquête Le Soir/ ING, ces sentiments de sécurité, de satisfaction, d'indépendance et de bien-être sont ceux que citent le plus les seniors. Comment les seniors fontils pour épargner ? Le font-ils régulièrement ? Au moment où ils y pensent ? Lorsqu'ils ont un projet précis ? Quasiment 9 seniors sur 10 déclarent ne pas avoir besoin d'objectif concret pour épargner. « Avant, je le faisais au début du mois, je faisais un versement mensuel. Aujourd'hui, j'ai gardé ce même rythme mais je fais appel à un ordre permanent. Je ne dois même plus y penser », précise Jean. Comme lui, un senior sur quatre a choisi d'automatiser ses transferts. Et, comme lui, la plupart alimentent leur compte épargne au début du mois.

Découvrez notre boîte à idées sur www.ing.be/epargner

PUBLIREPORTAGE