Sarkozy veut trois débats, Hollande refuse

Rédaction en ligne

lundi 23 avril 2012, 09:22

Trois débats entre les deux tours de l'élection présidentielle ou un seul ? Les deux finalistes se sont affrontés sur cette question. « Hollande a peur », lance les Sarkozystes. « Il faudrait d'abord qu'il y ait un vrai débat », répliquent les socialistes.

Sarkozy veut trois débats, Hollande refuse

AFP

Nicolas Sarkozy a proposé l'organisation de « trois débats » d'ici au 6 mai, au lieu du traditionnel débat d'entre-deux-tours, prévu le 2 mai. La suggestion du président sortant a aussitôt été repoussée par François Hollande, estimant que « ce n'est pas parce qu'il a un mauvais résultat qu'on va changer l'organisation ». Ce lundi, au sortir de son QG de campagne, Nicolas Sarkozy a répété qu'il voulait trois débats : « François Hollande doit assumer ses responsabilités comme j'assume les miennes. Je ne m'y déroberai pas », a déclaré le président sortant.

Aubry : « Il faudrait d'abord qu'il y ait un vrai débat »

La Première secrétaire du PS, Martine Aubry, a estimé sur RTL qu'il « faudrait d'abord qu'il y ait un vrai débat, ça nous changerait ! ». « Le président sortant ne nous a proposé ses idées qu'il n'y a quelques jours, un projet sans aucune cohérence contrairement à François Hollande », a-t-elle regretté.

« Je propose non pas trois débats mais trois principes : arrêter les invectives, arrêter les contrevérités, ça nous changera là aussi, et pas de faux-semblant, qu'il (M. Sarkozy) défende ce à quoi il croit, l'augmentation de la TVA en octobre, la poursuite de la casse des services publics… » a-t-elle enchaîné.

Hollande a « peur » de la confrontation avec Sarkozy

La porte-parole de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, a déclaré que François Hollande avait « peur » de la confrontation avec le président sortant, qui lui a proposé non pas un mais trois débats.

« Il a essayé d'esquiver cette confrontation qui est arrivée. Il en a peur. Il veut la réduire au minimum », a déclaré l'ex-ministre sur le plateau de France 2. « Les Français ont droit à plusieurs débats parce qu'il y a de très nombreux sujets », a-t-elle poursuivi, dénonçant « l'argument conservateur » de la tradition qu'utilise François Hollande pour se limiter à un seul débat.

« Pour la primaire socialiste, il y a eu quatre débats », poursuit la porte-parole du président-candidat. « Est-ce que François Hollande n'accepte de débattre qu'à l'abri de sa famille politique ? Ou est-ce qu'il considère que seuls les militants socialistes ont le droit au débat et les Français non ? » « Il y a la résignation et le déclin, c'est François Hollande. On n'est pas condamné à avoir un projet flou et un candidat mou », a-t-elle encore dit.

Nicolas Sarkozy demande la tenue de trois débats ! par LCP

(AFP)