Hollande, s’il est élu, présentera une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel

Rédaction en ligne

vendredi 04 mai 2012, 17:57

François Hollande s’engage, s’il est élu président le 6 mai, à présenter au Parlement “une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel”, après la décision vendredi du Conseil constitutionnel d’abroger immédiatement la loi actuelle, a indiqué son équipe de campagne. “François Hollande s’engage, s’il est élu, à ce qu’une nouvelle loi sur le harcèlement sexuel soit rédigée et inscrite le plus rapidement possible à l’agenda parlementaire”, selon un communiqué de son équipe. “Cette loi devra s’appuyer sur la définition du harcèlement sexuel telle qu’elle existe dans le droit communautaire, comme le demandent les associations féministes depuis de nombreuses années”, affirment les signataire de ce communiqué, Marie-Arlette Carlotti, responsable du pôle égalité femmes-hommes dans l’équipe de campagne du candidat PS, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole, et Caroline de Haas, initiatrice de la campagne “Le droit des femmes passe par la gauche”. Le Conseil constitutionnel a décidé vendredi l’abrogation immédiate de la loi sur le harcèlement sexuel qu’il a jugée trop floue, créant de fait un vide juridique qualifié de catastrophique par les associations féministes. Pour l’équipe Hollande, la droite a “une responsabilité directe” dans cette décision des Sages, faute d’avoir modifié la loi punissant le harcèlement sexuel en prenant en compte la nouvelle définition de ce délit par l’Union européenne en 2002.