Le nombre élevé de cancers inquiète les anciens employés de Bell Telephone

Rédaction en ligne

vendredi 04 mai 2012, 17:56

Septante-deux cas de cancer, dont 38 ayant entraîné un décès, ont été recensés parmi une liste de 382 anciens salariés de l’entreprise Bell Telephone, à Wasmes, depuis le milieu des années ‘80 jusqu’à la fermeture de l’usine, en 1997, a rapporté vendredi La Province (Sud Presse). C’est à l’occasion de retrouvailles organisées par un délégué syndical que les anciens employés se sont rendus compte qu’une trentaine d’entre eux souffraient d’un cancer et qu’une trentaine d’autres avaient succombé à la maladie. La majorité des hommes sont atteints d’un cancer des voies digestives, tandis que plusieurs femmes souffrent d’un cancer du sein. “Nous avons constaté un taux élevé de cancers. Il y a une présence d’amiante dans l’ensemble du bâtiment”, a déclaré à l’agence Belga Philippe Watrin, du Collectif amiante-produits dangereux.