Sarkozy : « Je porte toute la responsabilité de cette défaite »

Rédaction en ligne

dimanche 06 mai 2012, 21:01

Nicolas Sarkozy a souhaité « bonne chance au milieu des épreuves » à François Hollande, le nouveau Président français.

Sarkozy : « Je porte toute la responsabilité de cette défaite »

©afp

Dans un discours devant ses sympathisants, à la Mutualité à Paris, le président sortant Nicolas Sarkozy a estimé qu'il portait « toute la responsabilité » de la défaite au second tour de l'élection présidentielle, remportée par François Hollande.

« Faites-moi confiance. Le peuple français a fait son choix. Je vous demande d'écouter ce que je veux dire », a commencé Nicolas Sarkozy. Le président sortant « bonne chance au milieu des épreuves » à François Hollande.« Je l'ai eu au téléphone. Je veux lui souhaiter bonne chance au milieu des épreuves », a déclaré Sarkozy. « François Hollande est président et doit être respecté ».« C'est un choix démocratique, républicain », a-t-il encore dit. « Il y a quelque chose de beaucoup plus grand que nous, c'est notre pays, notre patrie, c'est la France. »

« Je porte toute la responsabilité de cette défaite, je ne suis pas un homme qui n'assume pas ses responsabilités. Il me faut en tirer toutes les conséquences », a-t-il insisté. « J'étais le chef et quand il y a une défaite, c'est le numéro 1 qui doit l'assumer ».

« Merci »

La foule a lors scandé « Merci » à Nicolas Sarkozy. « C'est moi qui vous dis merci, être président de la France, c'est un honneur immense »

Nicolas Sarkozy a également évoqué son avenir. « Mon engagement sera différent », a-t-il reconnu. « Après 35 ans de mandats politiques, 10 ans au plus niveau et 5 ans à la tête de l'Etat, je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français ». « Une autre époque s'ouvre, dans cette nouvelle époque je resterai l'un des vôtres et vous pourrez compter sur moi pour défendre nos idées et nos convictions, mais ma place ne pourra plus être la même », laissant entendre une prise de recul de la vie politique.

« Plus que jamais, j'ai l'amour de notre pays inscrit au plus profond de mon cœur. Ce soir, donnons l'image d'une France qui n'a pas de haine au cœur », a-t-il envoyé comme dernier message sous les acclamations. « Donnons la meilleure image de la France, d'une France rayonnante, d'une France démocratique, d'une France joyeuse, d'une France ouverte qui ne baissera pas la tête, d'une France qui ne regarde pas l'autre comme un adversaire, comme un ennemi. Soyons dignes, soyons patriotes, soyons Français. Je vous aime ».

G.D avec afp