Moscovici : la France ne peut « rien faire seule »

Rédaction en ligne

jeudi 17 mai 2012, 11:03

Le nouveau ministre français de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a déclaré que l'Europe serait son dossier prioritaire, de la « crise grecque » à la « réorientation de la construction européenne » en faveur de la croissance.

Moscovici : la France ne peut « rien faire seule »

AFP

« Nous sommes conscients qu'on ne peut rien faire seuls », a indiqué Pierre Moscovici lors de la passation de pouvoirs avec le ministre sortant François Baroin. « Nous avons besoin de travailler avec tous nos partenaires », « d'abord l'Allemagne » mais « nous devons le faire aussi dans le plein respect des institutions européennes ».

Interrogé par la presse à l'issue de la cérémonie sur le premier dossier qu'il aura à traiter, Pierre Moscovici a répondu : « le dossier européen qui nous attend ». « La crise grecque qui est là, la zone euro qu'il faut conforter, la construction européenne qu'il faut réorienter », a poursuivi l'ex-directeur de campagne du président François Hollande, se présentant comme un « Européen convaincu ». « C'est cette dimension là qui sera au coeur de mon action dans ce ministère », a-t-il insisté.

Le nouveau ministre socialiste a toutefois assuré être « conscient de la situation des finances publiques du pays », s'engageant à poursuivre le désendettement tout en réalisant les « réformes fiscales » promises par le chef de l'Etat.

François Baroin lui a rappelé que « l'urgence » serait « bien évidemment la question grecque ». L'ex-ministre s'est dit « absolument convaincu qu'il est indispensable de conserver la Grèce au sein de la zone euro ».

Evoquant un « chemin de crête », « étroit », François Baroin a prédit que cette mission prendrait « beaucoup de temps » et fournira « beaucoup de travail » au nouveau locataire de Bercy.

(afp)