Législatives : le PS a la majorité absolue

Rédaction en ligne

dimanche 17 juin 2012, 20:31

C’est une très nette victoire de la gauche, pour le second tour des législatives. Le Parti socialiste et ses proches alliés remportent la majorité absolue à l’Assemblée nationale. Selon nos informations, le PS remporterait plus de 289 sièges à lui seul. L’UMP obtiendrait 232 sièges. Le FN aurait entre 2 et 4 élus.

Législatives : le PS a la majorité absolue

©AFP

L’essentiel de la journée : Le PS obtient la majorité absolue avec plus de 289 sièges à lui seul. L’UMP obtiendrait 232 sièges, le FN entre 2 et 4. Selon les chiffres de l’Intérieur, le taux de participation au second tour serait en baisse à 46,16 % à 17h en métropole : une baisse de deux points par rapport au premier tour. Les estimations du CSA tablent sur un taux record d’abstention à 44 %.

A retenir dans les « matchs-clés » : Ségolène Royal est battue par Falorni, Morano et Guéant échouent.

20h : Marion Maréchal-Le Pen fait son entrée à l’Assemblée. Par contre, Marine Le Pen est annoncée perdante à Henin-Beaumont face au socialiste Kemel, mais les résultats sont « serrés ».

20h : Le PS obtient le « plus gros score qu’il ait jamais eu », se félicite Le Roux (PS)

19h55 : Ségolène Royal, en direct sur France 2, a évoqué une « trahison politique ». Son discours, avant 20h, brise l’embargo français.

19h35 : Selon nos informations, le PS a la majorité absolue avec plus de 289 sièges à lui seul. L’UMP obtiendrait 232 sièges.

19h30 : Le Parti socialiste et ses proches alliés remportent la majorité absolue à l’Assemblée nationale, selon des estimations du second tour des élections législatives, dimanche, des instituts Sofres et CSA obtenues de sources concordantes par l’AFP.

Le PS et ses alliés radicaux de gauche, divers gauche et chevènementistes obtiennent entre 312 et 326 sièges, soit largement plus que la majorité absolue (289), EELV entre 18 et 24, le Front de gauche entre 9 et 11. L’UMP et le Nouveau Centre ont entre 212 et 234 sièges, l’extrême droite, principalement le FN, entre 1 et 4, le Modem 1 à 2.

19h25 : Selon Jean-Philippe Schaller (RTS) à La Rochelle, Ségolène Royal est battue 45 contre 55 pour Olivier Falorni.

19h15 : Selon Joëlle Meskens, notre envoyée permanente à Paris, les chiffres cités ci-dessous sont des estimations et n’ont pas encore été confirmés. Nous attendons des chiffres plus fiables dans les prochaines minutes.

19h : Selon la RTBF, Nadine Morano serait battue à Toul, où elle était opposée au socialiste Dominique Potier.

18h45 : Selon Le Figaro, en Guadeloupe, la gauche a remporté les 3 sièges à attribuer (deux divers gauche et un socialiste). Les 4 sièges de la Guadeloupe sont donc à gauche. Le ministre PS Victorien Lurel avait été élu dès le premier tour.

18h30 : Selon la RTBF, Ségolène Royal serait « battue selon les premières estimations », à La Rochelle où elle est opposée au candidat dissident socialiste Olivier Falorni.

18h : Selon les estimations du CSA, le taux d’abstention sera de 44 % au 2e tour des législatives, à 20h. C’est un sondage CSA pour BFM TV-RMC-20 Minutes-Itélé.

17h30 : Selon Le Figaro, sur son site, l’avocat Gilbert Collard, candidat du « Rassemblement bleu marine », soutenu par le FN, dans le Gard aurait été malmené par des jeunes lors de son passage dans la commune de Saint Gilles, en France. Un journaliste du Figaro Magazine a rapporté que l’avocat aurait été frappé avant de se réfugier dans un café.

17h : Le taux de participation au second tour des élections législatives de 2012 était de 46,16 % à 17h en métropole, annonce dimanche le ministère de l’Intérieur. Ca représente une baisse de deux points par rapport au 1er tour. A noter également : c’est presque trois points et demi de moins que lors du précédent scrutin, en 2007, où ce taux était de 49,58 %. En 2002, il était de 46,83 % à la même heure.

16h40 : Dans un entretien donné au journal espagnol El Pais, Ségolène Royal a annoncé qu’elle ne se présenterait pas à la présidence de l’Assemblée nationale si elle est élue députée ce dimanche.

16h30 : La ministre du Logement, l’écologiste Cécile Duflot a voté vers 15h30 dans une école du XIe arrondissement de Paris. Même si « la situation est moins évidente qu’avant le premier tour », « je suis raisonnablement optimiste, le groupe est un élément déterminant de la suite de l’histoire pour l’écologie politique », a-t-elle déclarée.

16h15 : L’ancien Premier ministre François Fillon a voté à Paris.

15h19 : Selon les premières tendances (pas encore de chiffres officiels), la gauche triomphe en Guadeloupe et en Guyane.

14h29 : Selon Twitter, à prendre donc avec toutes les précautions d’usage, Olivier Folarni serait à 55 % contre 45 % à Ségolène Royal à La Rochelle. Une autre source affirme que ce chiffre n’est autre que le dernier sondage Falorni-Royal diffusé voilà quelques jours.

13h17 : En outre-mer, les Martiniquais se sont davantage déplacés (38,97 % de participation contre 33,09 % il y a une semaine). Même tendance en Polynésie, où le scrutin était également clos. La participation y a atteint 53,98 % contre 45,79 % au premier tour.

12h57 : Marine Le Pen, vote à Hénin-Beaumont.

12h40 : Copé, détendu et souriant. Jean-François Copé, le secrétaire général de l’UMP, candidat à sa réélection dans la 6e circonscription de Seine-et-Marne, a voté à Meaux, ville dont il est maire.

12 heures : 21,41 % de participants. Le taux de participation est de 21,41 % à midi, en légère hausse par rapport au premier tour, la semaine dernière (21,06 % à la même heure). En 2007, la participation au second tour des législatives à 12h00 s’était élevée à 22,89 %.

11h05 : Royal, avec le sourir. La présidente PS de Poitou-Charentes, Ségolène Royal, a qualifié, en votant, de « très important » l’enjeu du deuxième tour à La Rochelle, où elle défie pour la députation le dissident socialiste Olivier Falorni.

10h15 : Aubry, confiante. La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, s’est dite « confiante » en votant dans une école de Lille, appelant à une forte participation pour donner une « large majorité » à François Hollande.

8h45 : Olivier Falorni, fier et heureux. Candidat dissident socialiste opposé à la présidente PS de la Région Poitou-Charentes, Ségolène Royal, pour les législatives, a voté en se disant « fier et heureux », « que les électeurs puissent avoir le choix entre deux bulletins ».

8h30 : Bayrou, l’un des premiers à voter. Comme à son habitude, François Bayrou, président du MoDem, a été l’un des premiers à voter, dans son fief des Pyrénées-Atlantiques où il joue son avenir politique dans une triangulaire. Marie-Arlette Carlotti (PS), ministre déléguée en charge des personnes handicapées, en situation délicate à Marseille, Gilbert Collard, candidat FN dans le Gard, ou Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), députée sortante de l’Essonne, ont également voté peu après l’ouverture du scrutin.

8 heures : aux urnes citoyens. Les Français votent depuis ce matin pour le second tour des élections législatives, l’occasion pour la gauche de donner au président François Hollande une majorité à l’Assemblée nationale et pour la droite de limiter les dégâts un mois après la présidentielle. Seuls 36 des 577 sièges avaient été attribués dès le premier tour dimanche dernier. Le vote concerne donc encore 541 circonscriptions.

A.G., D.Z, G.D (avec AFP et AP)