La fortune de Romney repérée aux îles Caïmans

STAGIAIRE

mercredi 18 juillet 2012, 15:18

Déjà accablé par les publicités du Parti démocrate le décrivant comme le « roi » de la délocalisation d'emplois, l'image du candidat républicain à la présidence des États-Unis, Mitt Romney, risque de pâtir davantage des dernières révélations du magazine Vanity Fair.

La fortune de Romney repérée aux îles Caïmans

: Belga/AFP

En cause : sa fortune évaluée à 250 millions de dollars, et dont 30 millions seraient générés par des intérêts sur 12 des 138 fonds administrés par Bain Capital aux îles Caïmans. Le magazine américain avance que Romney, qui a fondé et dirigé le fonds d'investissement Bain Capital pendant 14 ans, toucherait cet argent via un fonds au nom de sa femme. Ce sont deux millions de dollars de revenus provenant du fonds de ce paradis fiscal qui seraient venus garnir les coffres du candidat en juin.

Si la pratique n'est pas illégale, elle soulève néanmoins des doutes sur l'intégrité de Romney. Bien qu il n'ait jamais nié l'existence de ces fonds, il s'est toujours montré avare de commentaires à leur sujet.

Ses adversaires se demandent maintenant s'il paie tous les impôts qu'il devrait. C'est que, comme le précise Vanity Fair, Romney possède aussi un compte en banque en Suisse de 3 millions de dollars et des intérêts dans les Bermudes. Aussi la discrétion qu'il affiche quant à ses revenus provenant d'investissements étrangers suscite ce questionnement lancinant : à combien s'élève réellement la fortune du candidat Romney?

En janvier, Mitt Romney a rendu publique sa fiche d'impôts de 2010. Elle a révélé qu'il avait payé 13,9% d'impôts fédéraux pour des revenus bruts de 21,6 millions US.