John Galliano présente ses excuses

Rédaction en ligne

mercredi 02 mars 2011, 19:29

Poursuivi devant le tribunal de Paris pour injure raciale, le styliste britannique nie néanmoins tout antisémitisme. Il risque 6 mois de prison et 22.500 euros d’amende.

John Galliano présente ses excuses

©AP

Le styliste britannique John Galliano, accusé d’avoir tenu des propos antisémites et racistes, a présenté ses excuses ce mercredi pour « sa conduite qui a pu choquer », mais a nié tout antisémitisme, dans un communiqué publié à Londres par ses avocats.

« Je nie totalement les accusations portées contre moi et coopère avec les enquêteurs », explique John Galliano dans ce communiqué.

« L’antisémitisme et le racisme n’ont pas de place dans notre société. Je présente mes excuses sans réserve si ma conduite a pu choquer », ajoute le styliste.

La maison de couture française Dior a annoncé mardi qu’elle allait se séparer de son styliste vedette, accusé d’avoir tenu des propos antisémites et racistes, au lendemain de la diffusion d’une vidéo sur internet dans laquelle il déclare « adorer Hitler ».

Devant le tribunal de Paris

Le styliste britannique comparaîtra pour injure raciale au deuxième trimestre 2011 devant le tribunal correctionnel de Paris, a parallèlement annoncé le parquet de Paris.

« À l’issue de l’enquête (…), le parquet de Paris fait savoir qu’il a décidé de poursuivre John Galliano par voie de citation directe devant le tribunal correctionnel du chef d’injures publiques envers des particuliers à raison de leur origine, de leur appartenance à une religion (…) proférées à l’encontre de trois victimes », indique le parquet.

Le styliste britannique pourrait être jugé au deuxième trimestre 2011, précise le parquet. Il risque 6 mois de prison et 22.500 euros d’amende.

Pour rappel, l’affaire a commencé jeudi soir par une altercation entre le styliste et un couple dans un café à la mode du quartier du Marais à Paris, près de son domicile.

Interpellé en état d’ébriété, l’ancien directeur artistique de Dior est accusé d’avoir proféré des propos racistes et antisémites. Il nie les faits et a porté plainte pour diffamation. Il a toutefois présenté ses excuses mercredi.

(Avec AFP)