2011, l'année de tous les scandales

JULIE HUON

jeudi 29 décembre 2011, 16:42

Du procès Galliano à celui de Louboutin contre Yves Saint Laurent, de la une de Vogue avec la jeune Thylane Blondeau à celle avec la maigre Karlie Kloss, l'année a été émaillée de scandales.

2011, l'année de tous les scandales

DR

D'habitude, la mode, c'est un truc qui roule. De temps en temps, bon, un créateur se suicide, un autre rhabille un train ou une bouteille de Coca mais en général, la mode, ça suit un rythme tranquille basé sur le changement des saisons : défilé prêt-à-porter printemps-été, défilé haute couture automne-hiver et ainsi de suite. Pépère, en somme.

Top 5 : les meilleurs moments

1. Le mariage de Kate Moss

Cet été, la brindille a royalement volé la vedette au couple du Rocher. Pendant que Charlene offrait à Albert de Monaco le plus beau de ses sourires forcés, Kate Moss épousait le rockeur Jamie Hince dans la campagne anglaise sur l'air de « Gimme Shelter » des Stones.

2. Les polos d'Amy Winehouse

Juste avant la sortie de son album posthume, la reine de la soul ressuscitait un peu avec le lancement de la collection qu'elle avait dessinée pour la marque british Fred Perry. Déjà collectors.

3. Le Belge qui déboule chez Dior

Après mille noms cités, c'est le créateur flamand Raf Simons qui pourrait prendre la place de John Galliano. On met le champagne au frais.

4. Trois disparus

Le brodeur François Lesage, l'égérie Loulou de la Falaise, et James Van Doren, le créateur des Van's.

5. Wikipédia qui blague

Quand un petit malin a ajouté « Elle est aussi très moche, particulièrement au visage, on dirait une vache » sur la page de la créatrice italienne Donatella Versace.

Sauf en 2011. En 2011, même sur les catwalks, la Terre a tremblé. Et tous les fashion editors du monde – le joli mot pour « journaliste de mode » – ont fait un grand « Yeah ! ». Après, moins parce qu'on n'a plus su où donner de la tête tellement ça s'est emballé.

Le premier moment chaud donc, l'affaire Galliano qui a enflammé les trois premiers mois de l'année.

Ensuite, un procès succédant à un autre, voilà le chausseur français Christian Louboutin qui s'attaque à la maison Yves Saint Laurent. Il traîne l'inaltérable griffe devant les tribunaux pour « concurrence déloyale » et « violation de marque commerciale » après avoir vu apparaître dans les boutiques YSL de Manhattan des chaussures pour femmes à semelles rouges, « signature » de la maison Louboutin. Le tribunal fédéral de New York déboutera le chausseur. Ses clientes sont solidaires, d'Oprah Winfrey à Jennifer Lopez – qui lui consacre une chanson et un clip, « Louboutins ».

2011 a encore fait couler l'encre, non plus de nos stylos, mais des rotatives du Soir avec le scandale de la fillette de dix ans posant en robe fendue et talons aiguilles dans le magazine Vogue. La petite Française Thylane Blondeau est la fille de Véronika Loubry (ancienne animatrice télé) et de Patrick Blondeau (ex-joueur de foot). Maquillée comme une enfant volée et photographiée dans des positions lascives, elle a soulevé (malgré elle) le débat sur les mini-mannequins : Elle Fanning, 13 ans, égérie de Marc Jacobs, Hailee Steinfeld, 14 ans, qui vient de signer un gros contrat avec la marque Miu-Miu. Chaud.

2011, année de la douche écossaise. Cool : en juin, Vogue Italie met trois mannequins rondes en couverture. Nul : en décembre, Vogue Italie publie (puis retire) une série de mode avec le mannequin le plus maigre du monde, l'Américaine Karlie Kloss.

Bref, il était temps que ça se termine. Puissent Karl Lagerfeld, Jean-Paul Gaultier et leurs confrères être bien prudents sur les routes et dans les escaliers d'ici à la fin de l'année. Qu'on puisse souffler.