Louboutin revisite la pantoufle de verre de Cendrillon

Rédaction en ligne

jeudi 26 avril 2012, 15:42

Christian Louboutin a annoncé sa volonté de créer une réplique de la pantoufle de verre de Cendrillon. Les modèles seront révélés au début de l'été.

Louboutin revisite la pantoufle de verre de Cendrillon

Les souliers créés par Martin Margiela en 2009 - DR

Beaucoup de petites filles ont un jour rêvé de porter les jolis souliers de verre imaginé par Perrault dans Cendrillon. Nombre d'entre elles ont d'ailleurs été fouiller dans les armoires des mamans pour trouver une chaussure semblable et pouvoir ainsi rejouer le conte. Aujourd'hui, ces petites filles sont devenues grandes et leur rêve deviendra finalement réalité grâce à Christian Louboutin.

A l'occasion de réédition du dessin animé Cendrillon, en blue-ray et DVD, le chausseur français a annoncé sa volonté de créer son interprétation de la paire de souliers portée par la princesse de Perrault. Le modèle sera dévoilé d'ici l'été. Louboutin ajoutera sa propre touche féerique au modèle : « Je suis très heureux de croiser le chemin de Cendrillon, c'est une icône emblématique du monde de la chaussure ainsi que du monde du rêve » déclare t-il au WWD.

Christian Louboutin va-t-il parer la chaussure de la semelle rouge emblématique de sa marque ? Sera-t-elle conçue en verre comme l'écrivait Perrault ou en vair, cette fourrure d'écureuil gris, comme le suggérait Balzac, accusant son prédécesseur d'avoir fait une faute d'orthographe ? Louboutin tranchera cette controverse née au 19e siècle.

Martin Margiela avait quant à lui réinterprété les souliers de Cendrillon en optant pour le verre. Le site de l'Express rappelle qu'en 2009, le mystérieux créateur belge avait déjà sorti son modèle Cendrillon. La collection était en édition limitée et les pièces étaient vendues… 2.458 euros.

On devine qu'au prix de vente des chaussures Louboutin, il vaudra mieux les scotcher à ses pieds pour éviter de les perdre pendant les douze coups de minuit ! Ou de les casser s'ils sont en verre…

Lucile Loewer (st.)