Le Noma, toujours au top

Rédaction en ligne

lundi 30 avril 2012, 23:30

Le restaurant danois Noma a conservé sa première place au classement reprenant les 50 meilleures tables au monde, les « World’s 50 Best Restaurants Awards ».

Le Noma, toujours au top

©AP

Seule enseigne belge reprise dans ce top 50, le Hof van Cleve passe de la 15e place l’an dernier à la 42e cette année.

« Porte-drapeau du mouvement de la Nouvelle cuisine nordique, Redzepi (le patron du Noma, NDLR) a permis – grâce à son attention portée au moindre détail et à son approche innovante – au restaurant Noma de conserver sa position au sommet de la liste », commentent les organisateurs à propos du Danois qui s’impose pour la troisième année d’affilée.

Peter Goossens, le chef du Hof van Cleve à Kruishoutem, est moins à la fête puisqu’il a perdu 27 places en un an.

L’Espagne est bien représentée avec cinq restaurants parmi les cinquante meilleures tables dont deux dans les cinq premiers postes : « El Celler de Can Roca » (Gérone) et « Mugaritz » (Saint-Sébastien). Elena Arzak, le chef associé du restaurant Arzak (8e) a reçu le prix « Meilleure femme chef au monde ».

Le classement accorde la quatrième place à un restaurant brésilien, D.O.M de Sao Paolo, et la cinquième à un italien, Osteria Francescana, de Modène.

Terre de gastronomie par excellence, la France compte sept tables au palmarès. Le premier de la liste, « L’atelier » de Joël Robuchon, arrive à la douzième place. À noter la belle régularité de « Pierre Gagnaire » (17e) qui célèbre 10 années consécutives dans la liste, « le seul restaurant à conforter une telle popularité constante ».

La meilleure progression (+20 places) est à mettre à l’actif du chef australien Brett Graham, dont l’établissement londonien « The Ledbury » s’établit désormais au quatorzième poste.

Les Etats-Unis comptent six restaurants dans le classement, alors que l’Asie en positionne six et l’Amérique du Sud quatre.

AFP