Un parfum de 1er mai : comment sentir le muguet

ANNE-SOPHIE LEURQUIN

lundi 30 avril 2012, 18:27

Le muguet est dans l'air : il n'y a pas qu'aux carrefours, dans les meetings et dans les sous-bois que ça sent le 1er mai. Chez les parfumeurs aussi. Un bar olfactif fait correspondre fragrances et personnalités.

Un parfum de 1er mai : comment sentir le muguet

DR

Un bar olfactif situé à Wevelgem sonde la personnalité des gens pour trouver le parfum qui leur convient. « La parfumerie est un art. Un luxe qui demande de prendre le temps. Un parfum doit se choisir avec soin et en toute sérénité », estime David Depuydt, expert en parfums et créateur de la haute parfumerie Place Vendôme, à Wevelgem. Imaginé par Christopher Sheldrake en collaboration avec Chanel, ce bar olfactif est un comptoir autour duquel le conseiller en parfums et le client se retrouvent pour discuter et découvrir ensemble quelle essence lui convient le mieux.

Le choix d'un parfum dépend d'une multitude de facteurs : du goût de la personne, de son tempérament, de son mode de vie mais aussi de sa jeunesse, de ses souvenirs, etc. Lors d'une consultation olfactive, les experts de Place Vendôme effectuent un voyage intime dans la personnalité profonde des clients : « Quelle est votre couleur préférée ? Votre voyage rêvé ? Votre meilleur souvenir d'enfance ? » etc. – jusqu'à découvrir ce qui est connoté le plus positivement chez eux, dans leur vie. Les consultations, qui peuvent durer jusqu'à une heure et demie, se font sur rendez-vous.

« Pour Chanel, nous avons les parfums disponibles dans les parfumeries traditionnelles, mais aussi les gammes exclusives, vendues dans les boutiques de mode: nous avons 13 fragrances Chanel au total (dont la collection des « Exclusifs »), chacune déclinée en différentes versions : l'Extrait, l'Eau de Parfum et l'Eau de Toilette. Nous vendons également des parfums Guerlain Cartier, Hermès, Boucheron, Annayake… Il est possible de faire découvrir toutes les nuances des diverses concentrations Chanel grâce à des touches (bâtonnets) en céramique. Cette matière capture la subtilité de l'essence de la manière la plus précise qui soit et révèle directement la note de cœur », explique le créateur de la parfumerie. Ce système représente un gain de temps mais permet surtout de ne pas dénaturer le parfum sur un support papier et ainsi d'être certain qu'il plaira toujours au client une fois la note de tête évaporée.

Le muguet dans les parfums

Porte-bonheur et printanier, le muguet est-il particulièrement prisé pour ce qu'il évoque ? On le retrouve en tout cas dans la composition des parfums floraux. Parmi eux, il y a le classique Diorissimo ou encore Anaïs Anaïs de Cacharel. On le retrouve également dans Mon Jasmin Noir de Bulgari, qui affleure sous les notes de nougatine. Ou encore dans Le Muguet, le parfum printanier par excellence d'Anny Goutal.

Pour le reste, Steven Verstraete, un des experts de Place Vendôme, nous apprend que le muguet ne donne pas d'extrait naturel par distillation ou extraction. Il est donc la plupart du temps recomposé à l'aide d'éléments synthétiques.

Guerlain, qui cultive une moisson de ces fragiles clochettes blanches, est le seul parfumeur à utiliser les matières naturelles du muguet (dont les feuilles et les tiges) pour son parfum Muguet, réédité chaque année depuis 1906. Un bouquet floral aux accents de bergamote, de jasmin et de rose fabriquée en édition limitée : 1345 flacons dans le monde entier vendus en exclusivité dans les boutiques Guerlain et chez certains parfumeurs, dont Place Vendôme.

Assiste-t-on à un retour en force du muguet, autrefois associé à un parfum de vieille dame ? La fraîcheur et les notes printanières qu'évoque le muguet sont à nouveau prisées, assure-t-on chez Place Vendôme. « C'est dans l'esprit du temps, analyse Steven Verstraete. On a de nouveau envie de sentir la nature, associée à la fraîcheur, à la joie de vivre ». Beaucoup de parfums se basent sur cette tendance. Ainsi, les Exclusifs de Chanel, comme Bel Respiro, un parfum de plein air fondé en 1920, à l'époque où Coco Chanel achète une villa à Garches, qui fait penser à la campagne avec son odeur d'herbe coupée où émanent les arômes de la garrigue, d'herbes aromatiques… et de muguet. Un parfum de campagne : c'est de saison chez nos voisins français.

Anne-Sophie Leurquin

Marie-Noëlle Vekemans