Un géant indien sauve Marithé et François Girbaud

Rédaction en ligne

jeudi 14 juin 2012, 17:28

Les créateurs Marithé et François Girbaud, dont la société est en redressement judiciaire, ont passé un accord de licence avec la société indienne FFI, qui s'occupera de la fabrication et de la production de leurs vêtements.

Un géant indien sauve Marithé et François Girbaud

©AFP

L'information, révélée par le Figaro, a été confirmée ce jeudi par la société familiale. Faute d'avoir trouvé un partenaire industriel ou financier pour entrer au capital, la société familiale Marithe + François Girbaud va s'associer au fabricant indien de jeans Fibres & Fabrics International (FFI) pour la fabrication et la production des vêtements.

« Cet accord permettra de maintenir des fabrications clefs au travers de sites de production en Europe et en Asie, de préserver un savoir-faire et d'étendre la capacité de production globale », explique la marque M et F Girbaud, connue surtout pour ses jeans. Il prend effet pour la production de la saison hiver 2012/13 et est signé pour 15 ans.

En novembre 2011, la société avait mandaté la banque Rothschild pour trouver un partenaire industriel. Les difficultés financières du groupe textile se sont accentuées depuis, avec une mise en redressement judiciaire prononcée par le tribunal de commerce de Paris le 10 mai, selon le greffe du tribunal. Une période d'observation a été fixée jusqu'au 10 juillet.

Cet accord laisse « espérer un remboursement à venir du passif et devrait inciter le tribunal à prolonger sa période d'observation au-delà du 10 juillet », a expliqué au Figaro Olivier Bachellerie, fils et beau-fils de Marithé et François Girbaud.

Dans le cadre de l'accord signé, la société FFI, dirigée par Anupam Kothari et installée à Bangalore, « assurera 40 millions d'euros de production et d'activité industrielle pour Marithé+François Girbaud ». Outre la production, elle va également s'occuper de la distribution de « la ligne designer homme et femme ».

Marithé Bachellerie et François Girbaud se recentrent ainsi sur la création, le marketing et la gestion de leurs boutiques en propre.

« La réorganisation et la restructuration du groupe, actuellement en voie de réalisation, permettront à Marithé Bachellerie et François Girbaud de reprendre l'entier contrôle de leur marque et de se concentrer exclusivement sur leurs domaines d'expertise », affirme le communiqué.

AFP