Les Belges sont les travailleurs les plus heureux d'Europe

Rédaction en ligne

jeudi 12 juillet 2012, 14:30

Selon une étude, 71 % des Belges seraient heureux au travail contre 57 % pour la moyenne européenne. Les Belges devancent les Néerlandais et les Danois.

Les Belges sont les travailleurs les plus heureux d'Europe

© Le Soir

Selon une dernière étude réalisée par StepStone, les Belges seraient davantage heureux au travail que le reste des Européens. Les Autrichiens et les Allemands seraient quant à eux les moins épanouis au sein de leur environnement professionnel. 71 % des Belges seraient heureux au travail contre 57 % pour la moyenne européenne, relève une dernière étude menée par StepStone.

Mais qu’est-ce que le bonheur ?

Stepstone s'est basé sur les conclusions du livre de Leo Bormans « The World Book of Happiness «, pour formuler 10 conseils qui vous aideront à être plus heureux :

1- L'argent ne fait pas le bonheur ! Les gens fortunés ne sont pas plus heureux.

2- Il est important d'avoir un travail qui a du sens à vos yeux. Un emploi qui revêt un intérêt pour la société peut également être une source de joie.

3- Faites en sorte de pouvoir exercer vos aptitudes et talents dans votre travail : vous vous sentirez plus heureux.

4- De bons contacts avec les autres vous rendront plus heureux que le succès.

5- N'ayez pas peur des changements, considérez-les comme un défi. Essayez également d'en tirer des enseignements. Un changement dans votre vie peut parfois vous rendre plus heureux.

6- Vous seul pouvez trouver votre bonheur et y œuvrer à votre manière.

7- Essayez de terminer quelque chose chaque jour.

8- Vous éprouvez le besoin de lever le pied professionnellement ? Est-ce vraiment ce que vous voulez ? Peut-être avez-vous plutôt besoin de vous concentrer sur autre chose.

9- Ne pensez pas seulement à votre propre bonheur : vous pouvez également rendre les autres plus heureux en leur montrant leurs points forts.

10- Vous serez plus heureux si, au travail, tout le monde poursuit le même but.

Autrement dit, 43 % des Européens se disent malheureux au travail, ce qui « étonne dans la mesure où cette insatisfaction a une influence énorme sur la vie privée », souligne Stepstone.

« Les chercheurs d'emploi doivent non seulement regarder si le travail leur convient, mais également si la culture d'entreprise de leur futur employeur correspond à leur profil. Mieux vaut donc prendre la peine de se renseigner, car pas moins de 85 % des personnes interrogées changeraient d'employeur s'ils n'étaient pas heureux au travail, et ce, même s'ils aiment ce qu'ils font », explique Michel Tubbax, Managing Director de StepStone Belgique.

Les Néerlandais et les Danois sont, eux également, heureux au travail à l'inverse des Autrichiens et des Allemands, ces derniers ne s'attribuant qu'un score de 4,8 sur une échelle de 1 à 10.

Les éléments qui contribuent le plus au bonheur au travail sont le respect envers les travailleurs, le fait d'avoir un travail intéressant, une bonne ambiance, une mentalité honnête et ouverte et de la reconnaissance pour le travail effectué, le salaire ne figurant pas parmi les cinq réponses les plus fréquentes.

Laëtitia Pèpe (St.) avec Belga