Le Hard Rock Café a ouvert sur la Grand-Place : on y était

Rédaction en ligne

mardi 31 juillet 2012, 18:33

Le Hard Rock Café a été inauguré ce mardi à Bruxelles. Les fans de la marque ont rapidement afflué, tout comme quelques touristes intrigués. Aucune fausse note pour cette première journée.

Le Hard Rock Café a ouvert sur la Grand-Place : on y était

©Thierry Du Bois (st)

Depuis 11 heures ce matin, le Hard Rock Café a ouvert ses portes, au 12A Grand-Place, à Bruxelles.

Accueilli en anglais par une hôtesse dès l'entrée, le client profite d'une ambiance aussi agitée que dans les coulisses d'un concert d'une rock-star de grande envergure. Pourquoi, alors, avoir attendu si longtemps avant l'installation de ce 175e Hard Rock Café, à Bruxelles ? Le café est, en effet, à l'image de la ville. Eclectique. Cosmopolite. Déjanté. Sur trois étages répartis sur 500m2, le monde se côtoie, à travers différentes époques de la musique et aussi, différentes nationalités. En l'espace de quelques secondes, des Anglais, aux côtés d'Espagnols, scrutent avec délicatesse et fascination une partition de musique des « Sex Pistols », avant de s'attabler derrière un trentenaire italien, émerveillé par la vue du deuxième étage sur le bar en ébullition. « L'ambiance est hyper sympa. », nous dit-il, alors qu'il est lui-même un ancien employé de l'entreprise.

Bruxelles, en tant que capitale de l'Europe, ne pouvait plus longtemps se passer d'un tel lieu de frivolité, animée par la passion des années rock, et de plus en plus pop.

Dans une ambiance plus cosy, un monsieur d'un certain âge s'attarde à une table, accompagné de sa bière, mais aussi de sa casquette « Hard Rock Café, Dubaï ». Quand nous lui demandons s'il est un aficionado de la marque, « Pépé », comme il aime à se surnommer, n'hésite pas à répondre avec vivacité : « Je suis déjà allé dans plein de Hard Rock, dont celui de Vegas ! Ici, c'est chouette. Par contre, c'est juste un peu petit. A Dubaï, tout est sur un étage, et il y a une grande scène. Comment feront-ils quand de grands artistes viendront ? ».

Un peu plus bas, Nico et Amin, deux Belges, dégustent un repas typiquement american. « Nous sommes déjà allés à ceux d'Amsterdam, Paris, Londres ou New-York. C'est vraiment super sympa. Ce que j'aime, c'est qu'ils ont réussi à conserver cette ambiance hyper américaine, typique. Et en plus, les hamburgers sont vraiment délicieux. »

La majorité des premiers clients, aujourd'hui, étaient donc des passionnés, dont la plupart faisaient partie des 6.000 fans inscrits sur la page Facebook dédiée au retour d'un Hard Rock Café en Belgique.

L'espace boutique, proposant notamment le célèbre T-Shirt de la marque, était très sollicité. Quelques touristes se sont aussi laissé tenter par l'ambiance, et s'affirment conquis. « Je connaissais juste celui de ma ville. C'est une bonne idée d'en avoir mis un à Bruxelles. En plus, la vue sur la Grand-Place est chouette », nous confie le Barcelonais, en visite en Belgique avec ses parents et sa soeur.

Evoluant gaiement dans ce chahut, l'un des serveurs est fier de nous raconter que travailler ici ressemble à faire partie d'une « grande famille ». Entraîné depuis plusieurs semaines par du personnel habitué, venu de l'étranger, il nous affirme que « tout le monde est hyper sympa ».

Cette jovialité mélodieuse imprègne le bâtiment. L'un des managers affirme même que « celui de Londres, premier Hard Rock, ouvert en 1971, est démodé à côté ».

Martin Cangelosi (St.)