Nesso, le champignon lumineux et chaleureux

DOMINIQUE LEGRAND

mercredi 11 juillet 2012, 10:40

Les années 60 sont une décennie optimiste. Le design va livrer ses plus belles créations intemporelles. Lampe, fauteuil ou machine à écrire, vous les avez déjà croisés ou utilisés. Découvrez les coulisses de leur création.

Nesso, le champignon lumineux et chaleureux

La série télévisée « Mad Men » est une pépinière du design La lampe Nesso y a trouvé sa lumière cathodique DR

Quelle est la lampe posée sur le bureau de Roger Sterling dans la série « Mad Men » ? C'est la Nesso. Icône incontestée du design des années 60-70, cette lampe est exposée dans de nombreux musées d'art du monde entier, dont le célèbre MoMA.

C'est quoi ? Le luminaire trouve tout son caractère grâce à la grande taille de son abat-jour et à ses formes arrondies. Outre la pureté du design, c'est l'ampleur de son diffuseur qui donne à Nesso son caractère unique tant par la générosité de sa lumière que par le design pur tout en subtiles rondeurs. Sa conception évite à la lumière de l'ampoule d'agresser l'œil. La transparence partielle du matériau diffuse une lueur uniforme et chaleureuse.

La matière ? La structure monobloc est faite en résine ABS injectée dans des moules en chrome. Les résines ABS représentent l'un des mélanges les plus précieux de résine et d'élastomère. Leur succès est dû aux excellentes propriétés provenant de cette alliance. Le sigle ABS est composé des initiales des trois monomères de base utilisés pour leur préparation : l'acrylonitrile, le butadiène et le styrène. Les premières résines ABS ont été produites dans les années 50. Leurs propriétés fondamentales étant la ténacité, la résistance aux chocs et la dureté superficielle, elles sont surtout employées dans la fabrication de meubles, éléments pour l'industrie automobile, les téléviseurs, radios, panneaux et autres.

Le créateur ? Le designer italien Giancarlo Mattioli, né en 1933. Son style apporte une touche originale et lumineuse au mobilier qu'il crée. Il travailla sur les nouveaux modes d'obtention d'une lumière d'ambiance discrète, avec des luminaires qui faisaient oublier la présence d'une ampoule. La course américano-russe pour la conquête de l'espace, le développement des nouvelles technologies, le vent de liberté qui souffle sur les années 60 : l'esprit du temps inspire Giancarlo Mattioli tout comme d'autres designers comme Gae Aulenti qui crée l'indémodable Pipistrello en 1965.

Date de création ? En 1963. Cette lampe de table a remporté le 1er prix du Concours Studio Artemide/Domus à Milan, en 1965.

L'éditeur ? Artemide, entreprise italienne, spécialisée dans la fabrication de luminaires, créée en 1960 par Ernesto Gismondi et Sergio Mazza près de Milan.

Aujourd'hui ? Artemide poursuit l'édition de la lampe Nesso. En 2003, Artemide lance la petite sœur, la Nessino, dans l'esprit des Seventies. Elle se présente comme la réédition revue et corrigée de son ancêtre Nesso. Contrairement à la Nesso, la Nessino est proposée dans plusieurs coloris (jaune, orange, rouge, bleu et gris anthracite) et bien évidemment transparente, ce qui permet de voir les structures internes du luminaire revisité de façon plus design et plus contemporaine.

Pour se plonger dans l'ambiance, exposition « Golden Sixties », gare TGV Liège-Guillemins. www.expo-goldensixties.be Demain : le canapé Djinn